17 janvier 2018

"ALEA JACTA EST!"

Par la bouche de ses porte-paroles, le Président à énoncé sa décision; il n'y aura pas de nouvel aéroport à Nantes. L'actuel sera agrandi. Beaucoup attendaient l'autre décision, mettant fin aussi, au débat, mais de matière positive. Je n'avais aucun intérêt dans l'affaire. Simplement, rien de ce qui est moderne ne me fait peur. De toute façon, la maitrise de l'histoire n'existe pas, n'a jamais existé. On la raconte après. Pour le moment, je n'en parlerai plus. Sceptique
Posté par Sceptique à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 janvier 2018

"TU QUOQUE IMPERATOR.!?"

C'est l'interjection que je mets dans la bouche de la Sainte-Vierge, mourant d'ennui au milieu de sa lande, et attendant depuis cinquante ans que les avions du monde viennent la distraire. L'Imperator n'est rien moins que le Président Macron, qu'une rumeur accuse d'un renoncement pur et simple au bel aéroport,dont rêvent les gros bonnets de la région, et qu'exècrent les fanatiques du cul des vaches. Lesquels ont vendu leurs terres et leurs masures, mais continuent de les "exploiter", bien que dûment payées. Il n'y a pas de petits... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 décembre 2017

NOTRE SERIAL KILLER ?

Je préfère l'expression américaine, plus frappante que la française, parce que le "sujet" conclue la définition. Il s'agit d'un homme, généralement, qui tue un autre être humain, comme il chasserait, saisissant l'opportunité.  Le corps de la victime est, le plus souvent, dissimulé, parfois introuvable. C'est la disparition inquiétante qui fait conclure à un meurtre possible. Il n'y a aucun lien entre le tueur et sa victime. Le meurtre est la conclusion d'une mauvaise rencontre, celui d'une victime qui est là par hasard, et du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 décembre 2017

LES BAGNOLES DE MONSIEUR HULOT.

Mesdames et Messieurs les Ministres ont été invités, au nom de la Loi, à ouvrir leur portefeuille, à en sortir les comptes et les titres de propriété. Un seul s'est avéré pauvre. Gerald Darmanin, Ministre des comptes publics. Il ne possède qu'un terrain, inconstructible, quelque part dans le Nord. À quoi peut servir un terrain inconstructible? Mystère! L'autre mystère fait davantage jaser, la collection de voitures avouée par Nicolas Hulot, le Ministre de la Circulation à Bicyclette...entre autres nouveautés au même objet, chasser le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2017

ÉLECTION DU PRÉSIDENT DES LR: XAVIER BERTRAND NE SUIT PAS.

Sans être attendu, le geste de Xavier Bertrand, Président de la Région des Hauts de France, ne surprend pas. Il a, constamment, condamné certains thèmes de la campagne de Laurent Wauquiez, élu, Dimanche, Président des Républicains.  Ces thèmes se rapprochaient trop de ceux du Front National, que Xavier Bertrand a constamment combattus, depuis que le parti fondé par Jean-Marie Le Pen représente l'extrême droite en France. Tellement présent dans le Nord de la France, que ce n'est que grâce au retrait de la Gauche socialiste, que... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2017

LA MEILLEURE DÉCISION DU PRÉSIDENT MACRON.

Ma philosophie ne m'avait pas préparé à ces funérailles nationales de notre Johnny. J'ai essayé de les fuir pendant toute la journée, mais toutes les chaines d'info, sans la plus petite exception, m'ont poursuivi de zapping en zapping*. Même à cette heure, où tout est fini, nos journalistes glosent à tout va. Mais je rapproche ce grand rassemblement national à ceux qui ont suivi les plus atroces attentats commis sur notre sol, contre ceux qui avaient la malchance d'être là. C'était, aussi, des grand-messes, mais toutes religions... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2017

LA MORT DE JOHNNY HALLIDAY.

La mort du chanteur ne pouvait être une surprise. Il a eu le courage de "crâner", d'être un artiste, donné à son  public, presque jusqu'à la fin, mais le cancer a ses règles, et, au stade atteint, "il n'y a plus d'espoir". Nos rites qui accompagnent la mort ont beaucoup changé. Plutôt que l'accompagner avec humilité, elle tend à être exorcisée, dès qu'elle concerne des personnalités. "Elle" ne devrait pas "déranger". Les moyens d'enregistrer définitivement l'oeuvre des artistes, permettront à ses passionnés de le réécouter sans... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 novembre 2017

MÉDITATIONS À PROPOS D'UNE FUSÉE.

Kim Jong Un, le petit roi de Corée du Nord provoque de nouveau Donald Trump, avec le lancement d'une fusée. Intercontinentale? L'altitude atteinte à la verticale ne le certifie pas. Comme pour un pipi en l'air, l'altitude atteinte ne prouve que la force de la vessie, le bon calibrage de l'urèthre, la bonne préhension du zizi. Quand il s'agit d'une fusée, c'est sa puissance de lancement qui est calculable. Par le lanceur, qui connait la masse en jeu Une trajectoire parabolique, dont la "corde" horizontale a une valeur essentielle, est... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2017

ROBERT BOURGI, UN PARRAIN SUSCEPTIBLE?

LCI recevait hier soir un invité mystérieux, Robert Bourgi. J'en avais entendu parler comme d'un ami généreux de François Fillon, tant par une place au sommet des donateurs, que par un cadeau de trois costumes d'un réputé habilleur de Paris. Les trois costumes étaient en fait des torpilles, qui ont contribué au naufrage du candidat des Républicains. Alerté, le PNF s'est empressé de les ajouter aux casseroles déjà accrochées aux basques de François Fillon. Il avait, auparavant, décrit dans le détail son rôle dans la "Françafrique",... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
22 novembre 2017

EMMANUEL MACRON EST IL FROID?

C'est ce que pense Françoise Grossetête, Vice-Présidente du PPE, le groupe des élus de droite au Parlement Européen. Il n'exprimerait pas ses sentiments. Qu'il soit, surtout maintenant, dans son rôle de Président de la République, défendu , me semble justifié par son état "d'homme public". Mais au début de sa campagne présidentielle, il s'est souvent laissé aller à des états émotionnels plutôt excessifs. Par la suite, il s'est repris et contrôlé. Président, maintenant, il a une obligation de réserve, de sérieux. Mais il... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]