05 février 2017

PÉNÉLOPE FILLON, UN ARTICLE DU MONDE.

C'est un portrait, honnête, objectif, sans intention de nuire, de disqualifier. Ça fait un peu de bien dans le contexte de lynchage orchestré. Je ne peux que renvoyer mes lecteurs à cet article (Le Monde daté du Dimanche 5-Lundi 6 Février 2017), page 11, signé Raphaelle Bacqué). Le portrait confirme l'image donnée par les médias, une femme discrète, réservée, bonne épouse et bonne mère, instruite et cultivée, mais toute aux fonctions citées plus haut. On s'explique ses tentatives de déni d'engagement, d'effacement de son rôle, tel... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 20:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 janvier 2017

UN PASSEPORT POUR PARIS.

Ce passeport, c'est cette vignette*, que, désormais, tout automobiliste, d'où qu'il vienne, devra avoir achetée, et collée sur son pare-brise, s'il a à pénétrer dans la ville nommée Paris. Un délai a été accordé aux non-familiers de cette incursion, mais il ne sera pas infini. Aucune excuse ne dispensera le "contrevenant" du paiement d'une amende salée. Inutile d'imaginer des cas de force majeure. En existe-t-il pour entrer aux États-Unis? Non... Alors? Depuis les années Giscard, la création d'une fonction politique de Maire de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 septembre 2016

ANGELA MERCKEL MÉRITE-T-ELLE CE DÉSAVEU?

La porte de l'Allemagne qu'Angéla Merckel a ouverte toute grande aux flots de réfugiés entassés dans les camps de Turquie, du Liban, de Jordanie a évité les drames atroces et répétés de la route libyenne, exclusivité des passeurs, de leurs rafiots surchargés, à la merci de la première houle rencontrée. La traversée du bras de mer séparant les bases de départ turques de la première île grecque n'était pas sans risques, mais sans commune mesure avec l'autre. Une fois débarqués en Grèce, les réfugiés, hommes, femmes et enfants prenaient... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 mai 2016

QUAND MAZARINE PINGEOT PREND LA PAROLE.

Je connaissais, comme tout le monde, son existence, son histoire, jusqu'à son exposition au public, mais plus grand chose depuis. Un désir de la protéger de ma curiosité a joué. Un entretien au nouveau quotidien "l'Opinion" la met en pleine lumière, avec son plein accord. Je la découvre. Sa vie l'a poussée à s'interroger, à se contempler, avant, et après sa propulsion sur le devant de la scène. Elle est devenue, logiquement, philosophe, professeur de philosophie. Tous les philosophes ne sont pas des enseignants au sens strict du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2016

ET RAMA YADE?

Seule, sans parti, sans fief électoral, Rama Yade, fameuse recrue de Nicolas Sarkozy en 2007, a décidé de se présenter à l'élection présidentielle. Pourquoi, puisque c'est sans aucune chance?  Pour faire le compte de ses sympathisants? Pour se rappeler au bon souvenir de ceux qu'elle a accompagnés et fait valoir, pendant sa propre période de notoriété et d'influence? Son caractère, fier, d'une rigidité honnête, mais peu "politique", lui a valu des conflits avec son "inventeur", Nicolas Sarkozy, et avec son ministre de tutelle,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 janvier 2016

CHRISTIANE TAUBIRA

La passion est toujours ambivalente. Elle fait aimer ceux qui partagent la même, haïr ceux qui sont à son opposé.  Je n'ai pas beaucoup de raisons de me sentir proche de Christiane Taubira, puisque je n'ai pas le même jugement qu'elle sur les questions qui ont été de sa compétence de Garde des Sceaux.  Mais sa Guyane natale tient une place importante dans ma vie. Les malheurs de cette colonie devenue D.O.M. m'ont toujours fasciné, et je suis allé vivre deux ans sur place pour me confronter à sa réalité. Mon diagnostic a... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 octobre 2014

"SOUVENT, FEMME VARIE, BIEN FOL EST QUI S'Y FIE"!

Mais "on" dit, aussi, qu'homme, ou femme, celui ou celle qui ne change pas, face à la réalité, est un(e) imbécile. Qualificatif auquel personne ne tient, y compris les politiques. J'ai en tête, bien sûr, la décision de Ségolène Royal de renvoyer "sine die" l'application de l'écotaxe. Une délégation de camionneurs était passée la voir, et lui rappeler les ennuis graves que cette corporation pouvait infliger à une société....bornée. Il est sans doute désolant qu'une corporation, privée, ou publique, fasse obstacle à une décision prise... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 octobre 2013

UN "PLAFOND DE VERRE" DE TOUTES LES COULEURS.

Être un homme est la condition nécessaire pour se convaincre qu'on a droit à un pouvoir, le droit du plus fort, et mettre tout en oeuvre pour s'en emparer. Mais ce n'est pas la condition suffisante pour l'exercer efficacement et dignement.  Être une femme, cela vaut d'être rapidement chargée d'un catalogue de devoirs. La "force de l'habitude" peut conduire une femme à considérer un pouvoir comme le meilleur moyen d'accomplir mieux un devoir qu'elle s'est fixé. Pour parvenir à ce moyen, il lui faut se forcer à s'accorder un... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2013

LES MALHEURS D'UNE PROSÉLYTE

À la différence d'un fruit, Madame Delphine Batho est passée du rose au vert-pomme. Et comme tout(e) converti(e), elle s'est faite "ultra", une Don Quichotte d'un écologisme "pur et dur". Dont la plus belle illustration serait le tableau "L'angelus", de Millet.  Surtout en ces premiers jours de Juillet qui voient enfin arriver l'Été, la France réelle est très loin de cette image. Elle doit faire mal au ventre à tous ceux qui voient la fin du monde pour demain. Et dont la logique serait d'arrêter tout de suite cette gabegie... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2013

MOA, MINISTRE, J'IMPOSERAI UNE TAXE....

Le principe est celui du gouvernement nommé par le Président François Hollande, et placé sous la direction de Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre. Dès ses premiers instants on a vu des ministres prendre des décisions de leur propre chef, impliquant des dépenses, sans les recettes, ou des recettes, sans les dépenses. Ce n'étaient que quelques uns, faisant du bruit, chacun pour cinq à six bien sages. L'annonce et le désaveu faisaient le bonheur des médias. Une certaine accalmie a succédé au feu d'artifice inaugural. Le cri de guerre... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]