28 juillet 2014

LAÏCITÉ, RELIGION, POLITIQUES.

Le Nième clash israélo-palestinien ne fait pas que crisper les opinions, qui se répartissent entre l'émotion, la compassion, d'une part, l'analyse, se voulant froide, des tenants et des aboutissants de ces crises récurrentes, d'autre part. Une tendance se distingue, la remontée dans l'histoire et sa correction, annulant l'erreur dont le monde n'arriverait pas se remettre. C'est une tendance tenace, et logique: la connaissance de l'histoire livre une vision affligeante de l'humanité, et fait sourdre en chaque homme qui y réfléchit, un... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2014

POUR UN RETOUR À LA RAISON

La haine est un fait de notre nature animale. L'amour, aussi. Les animaux dits "supérieurs", dont nous faisons partie, mettent sous nos yeux des manifestations de ces deux "sentiments", à l'intérieur de leur propre espèce, ou pour la nôtre. Nous avons acquis l'aptitude à l'auto-critique, à la classification, à l'évaluation. Nous avons fait de l'amour une valeur, et de la haine une non-valeur, dont nous nous débarrassons par la projection: nous haïssons cet autre parce qu'il nous hait. L'humanité a gardé sa capacité à créer et à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juillet 2014

BON DIEU, COMMENT FAISAIENT VOS HOMMES AVANT L'INVENTION DE LA POUDRE ?

Vous ne me répondrez pas, puisque vous ne répondez à personne. L'histoire, humaine, répondra pour vous: l'épée, la hache, le couteau, la massue, réglaient les affaires entre vos fidèles, et....vos fidèles. Mais depuis huit bons siècles, il y a la poudre. Les chinois, qui vous ignoraient, en faisaient de jolis feux d'artifice, et des engins incendiaires. Nous connaissions les boulets de pierre, que nous lancions avec des frondes de taille adaptée. Vous ne nous avez rien dit, mais l'esprit vif que vous nous avez donné... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2014

"SI JE T' OUBLIE, VÉRITÉ!"

Bruno Le Roux, Président du Groupe Parlementaire socialiste à l'Assemblée Nationale, se rendait ridicule, hier soir, face à Michel Field, en défendant un dogme: la droite ment toujours, la gauche ne ment jamais. À ce titre, il fallait s'incliner, se prosterner, même, devant Madame Taubira, Garde des Sceaux, Jean-Marc Ayrault, Premier Ministre, ou tout autre porte-parole du gouvernement ou de la majorité, niant qu'ils aient été informés des écoutes judiciaires ciblant Nicolas Sarkozy. En somme, lui répondait le journaliste, avec... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:14 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 février 2014

DE KIEV À NANTES, LE MIMÉTISME À L'OEUVRE.

Si le drame sanglant de Kiev n'avait pas été mis sous nos yeux par nos médias en compétition, je ne suis pas sûr que les "manifs" de Nantes auraient dégénéré en affrontements et destructions systématiques. Car l'enjeu, le construction, ou non, d'un aéroport international à égale distance des pays de Loire et de la Bretagne, ne peut être comparé à la lutte politique des ukrainiens contre un régime ayant reconstitué l'essentiel du système soviétique, la Loi du plus fort, le rapport dominant-dominé. Les ukrainiens révoltés ont payé le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2014

FIN DU COUPLE "PRÉSIDENTIEL".

L'Histoire n'a pas retenu beaucoup d'hommes de pouvoir, célibataires et abstinents. Le Cardinal de Richelieu en France, Henri le Navigateur*, Antonio Salazar, au Portugal, par exemple. Si la monarchie héréditaire faisait, par définition, une place à la Reine, donnant au moins un successeur au monarque régnant, la République, par principe, n'avait aucune obligation. Mais la bourgeoisie avait adopté les pratiques de l'aristocratie, son affichage de l'épouse légitime. En France, l'Ancien Régime n'avait pas mis de mouchoir sur les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 novembre 2013

AVEC LE DIVAN DE PROCUSTE, ON NE PEUT QUE RACCOURCIR.

Le tyran légendaire de l'antiquité grecque avait du être réduit à ce constat: seules ses victimes trop grandes, dont il coupait les jambes, pouvaient survivre. Les trop courtes, allongées de force, ne pouvaient que mourir. Nos idéalistes d'aujourd'hui sont soucieux de corriger la voie vers une égalité, qui se révèle, depuis deux siècles, insaisissable, tellement les hommes, livrés à eux-mêmes par la liberté, s'efforcent de devenir plus égaux que les autres. D'autant plus facilement que la République, cherchant à expurger toute sorte... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 août 2013

FRANÇOIS HOLLANDE, ENTRE LE DUR ET LE MOU.

Je suis de ceux qui admettent qu'un humain ne subit pas passivement un destin, déterminé par son sexe ou son cerveau, mais qu'il y a une part de choix, positif ou négatif, dans ce qu'il (ou elle) devient. À l'entrée dans l'âge adulte, François Hollande a choisi d'être de gauche (son histoire familiale ne l'y poussait pas), et de faire de son passage par l'ENA la première étape d'une carrière politique au parti socialiste, avec tout ce que ça implique comme engagements, et comme évaluations du bon et du mauvais. Mais il est probable... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
01 août 2013

ACCORD ISRAÉLO-PALESTINIEN: UNE "GROSSESSE À RISQUES"!

"On" est en droit de se demander si, la raison ayant échoué jusqu'à ce jour, la pensée magique n'a pas été invoquée, cette fois-ci, pour qu'une solution viable sorte de nouvelles négociations, "arrachées" par le protecteur américain. De part et d'autre, les blocs constitués par ceux qui n'ont plus confiance, et par ceux qui ne veulent surtout pas d'accord, sont fournis et solides. Entre les deux, il y a ceux qui s'entêtent, qui ne peuvent imaginer que la situation actuelle puisse s'éterniser. On sait, de A à Z, ce que les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2013

INQUIÉTUDE POUR LE PANTHÉON: SI LES MORTS NE PARLENT PAS, ILS POURRAIENT SE BATTRE!

C'est une grave question qui se partage toute une page du "Monde" (la 17 datée du 1er Juin 2013...je date un peu, oui!). Deux journalistes éminents, férus d'histoire, glosent sur un projet du gouvernement: faire une place au Panthéon aux cendres de Pierre Brossolette, où elles cotoieront (la distance n'est pas indiquée), celles de Jean Moulin. Aïe, aïe, aïe, proteste Pierre Péan, qui nous rappelle, ou nous révèle (c'est mon cas), que Pierre Brossolette haïssait affreusement Jean Moulin, pour piétinement de ses plates-bandes, pour... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]