30 mars 2012

Nicolas Sarkozy et Bernard Thibault: quel désamour?

Nicolas Sarkozy, il le reconnait lui-même, est un sentimental. Bernard Thibault, à la ville, est un homme intelligent, et sûrement sensible. Dans l'exercice de sa mission, diriger la CGT, le principal syndicat français, bras armé du Parti Communiste Français, pendant des années, soit-disant indépendant, maintenant, il est "pur et dur". Aucun syndicat, en France, n'a une authentique représentativité*. Les salariés syndiqués ne dépassent pas 10% de l'ensemble. Mais il y a des disparités: les salariés des services publics sont beaucoup... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2012

"Mais qu'est-ce-donc que le sarkozysme?"

C'est le titre qui regroupe plusieurs contributions d'intellectuels à un dossier du "Monde", daté du mardi 13 Mars 2102, pages 22 et 23. Avant d'analyser ces contributions de personnalités "autorisées" par leur renommée, je placerai le point de vue d'un électeur qui a senti qu'il s'agissait d'un homme nouveau, différent de tout ce qui avait succédé à un De Gaulle et à son fidèle Pompidou, vaincu par la maladie aux deux tiers de son parcours.  Entre les politiques-spectacles, les distributrices, et les soumises-à-la-rue, tous... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 mars 2012

"Mais qu'est-il allé faire dans cette galère?"

Quand il parle de sa fonction, Nicolas Sarkozy ne manque pas d'en souligner la dureté de tous les instants. La pénibilité est présidentielle, aussi! Candidat à un deuxième mandat*, le Président est entré en campagne, sur un terrain déjà occupé par ses divers rivaux, qui ne cachent pas leur désir de le remplacer, et font donc son procès, à charge. Son handicap semble énorme, sa popularité s'étant usée sur les épreuves que subissent les français embarqués dans la crise. Il faut être un connaisseur de la chose politique pour, d'une part... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 février 2012

"Sarko ou le complexe de Zorro" de Claude Allègre

Il est plutôt rare que les scientifiques s'intéressent à la politique, activité humaine primordiale, mais n'obéissant pas aux critères de la science (reproductibilité des expériences, non subjectivité, réfutabilité par la prise en compte de faits nouveaux, etc). Claude Allègre a , d'une part, mené sa carrière scientifique de géo-physicien, où il a fait l'expérience douloureuse, justement, de la réfutation de la théorie en vigeur au profit d'une autre à laquelle il a du se ranger, la tectonique des plaques et son corollaire, la dérive... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]