01 mai 2019

PREMIER MAI... PLOUF

Les politiques espéraient, en majorité, un premier mai violent, spectaculaire, qui en impose au gouvernement, et au Président, le mal élu, selon ses rivaux.. Mais, pas trop, quand-même, ne contribuant pas au climat insurrectionnel que nous subissons depuis des mois. Les frustrés de pouvoir veulent l'hériter intact, prêt à l'usage.  Il y a eu des "nouveautés" à l'occasion de ce premier mai....sur les dents. Il me vient en premier la tactique du repérage et de la neutralisation des extrémistes ou radicaux, infiltrés en vue de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 21:27 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 avril 2019

VIE FRANÇAISE, VIE DE HAINE!

Mes insomnies ont un remède, le spectacle de la France, tel qu'il est donné par les chaines d'information. Ainsi, cette nuit, je suis "tombé" sur le plaidoyer du Premier Ministre, au secours du grand débat et de ses suites. Tandis qu'il parlait, avec la sonorité rocailleuse, grave, de sa voix, les commentaires "in live", de ses auditeurs, les députés, les commentaires haineux et injurieux figuraient sur les marges de l'image. Les artilleurs de la France Insoumise étaient tous à leur pièce, qui crachait leur mépris, leur négation du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:36 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
07 avril 2019

DÉBUT DE LA FIN?....OU LA FIN DE TOUT?

Ce samedi a été marqué par la baisse des effectifs des manifestants, par la diminution des violences, sur les personnes, et sur les objets, mais par les serments de ne pas relâcher la pression, de ne tenir aucun compte des décisions ou propositions du gouvernement. Il n'existe pas, il ne devrait pas exister. La fracture de la nation persiste, car tel est le désir des gilets jaunes, qui ne reconnaissent qu'eux-mêmes,mais  pas tous! Les plus radicaux, tout en ne sachant pas quoi faire de "laprès", ne veulent pas évoquer une remise... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mars 2019

ENFIN, ILS ONT PU CASSER QU'ELQUE CHOSE! QHEL BONHEUR!

Les gilets jaunes ne voulaient, ou ne pouvaient faire, que de la figuration. Les vrais casseurs avaient pris une option sur ce Samedi symbolique, suivant la fin du Grand Débat. Le Président avait fait une escapade aux sports d'hiver, on ne l'a su qu'en fin de journée.  Castaner (que ce nom sonne bien!), le Ministre de l'Intérieur, et ses forces armées, attendait le choc, qui est arrivé de la coalition de casseurs, qui avait flairé l'opportunité. En haut des Champs Élysées, là où tout est beau, et cher, ça a morflé!. Mais pas... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2019

RÉFLEXION SUR LA MALTRAITANCE DES VILLES.

Celle des femmes jouit, maintenant, de l'intérêt des cinéastes.  Ça pourrait donner des idées à des hommes intimement sadiques, mais aussi prévenir des femmes trop optimistes. Ce n'est pas certain. La mise en spectacle de cas caricaturaux ne semble pas prévenir les futures victimes. Le meilleur traitement est toujours la fuite. Hélas, les villes sur lesquels se jettent les vandales chaque samedi, sont, soit des victimes de leur beauté, de leurs attraits, soit malencontreusement tirées au sort. "tiens, "on" a oublié celle là!.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:52 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 février 2019

ÉDOUARD PHILIPPE....SUR LE GRIL.

J'ai écouté hier soir, pendant plus d'une heure, le Premier Ministre Édouard Philippe, s'expliquant devant dix français, "recrutés" par David Pujadas, figure de proue de la Chaine Infos. Ses interlocuteurs n'étaient pas aussi intimidés que s'ils avaient été confrontés au Président de la République. Ils ou elles attendaient qu'il justifie la politique qu'il conduit. Il a du donner un cours de gestion publique, recyclage des impôts versés par les contribuables. Chaque représentant des contributeurs voulait des explications sur... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2019

EN FINIR AVEC LE BORDEL, SVP, MONSIEUR LE PRÉSIDENT!

Les semaines se suivent et se ressemblent.Chaque Samedi, à Paris et dans les métropoles provinciales quelques dizaines ou centaines de milliers d'euros de destructions stéréotypées, vitrines, mobiliers urbains, et au sommet du raffinement de la pauvreté mentale, celle de distributeurs de billets des banques. Les capitalistes bi-smicards qui en retirent de quoi passer la semaine se mettront au pain sec, car la frippe* coûte plus cher que la baguette. Les frais de réparation seront répartis entre les clients de l'agence. Bien fait... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
17 janvier 2019

LES FRANÇAIS ET LEURS PROBLÈMES BALISTIQUES.

Ils sont deux. Celui des projectiles utilisés par la police, et celui de nos chères bagnoles. Les manifestants français balanceraient bien des pavés cubiques ou des boules de pétanque, rondes, sur les policiers qui contiennent leurs ardeurs guerrières. Avec des armes non léthales, lançant des projectiles en caoutchouc ferme, cependant susceptibles de blesser irrémédiablement un oeil. L'interdiction opposée aux manifestants d'user de leurs projectiles préférés, crée une inégalité de fait, de toute évidence, intolérable. D'où les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
15 décembre 2018

LE CONFLIT "FRANCO-MACRONIEN": LE COMMENCEMENT DE LA FIN?

Les concessions du Président, les meurtres terroristes de Strasbourg, vrai électro-choc, les revendications catégorielles ont accusé le choc. La grande manif du samedi s'est trouvée bien rikiki, et a muté en fête, en fraternisation* avec les forces de maintien de l'ordre. L'activisme des gilets jaunes s'est limité au midi, sous la forme d'une opération-escargot, à l'encontre d'automobilistes hexagonaux sans signes de reconnaissance. Partout ailleurs, c'est la détente. J'attribue cette pacification subite à l'émotion venue de l'Est,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:59 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 décembre 2018

BILLET D'HUMEUR, OU LA RÉPUBLIQUE AUX CENT PRÉSIDENTS.

Le Président Emmanuel Macron et son premier Ministre n'ont pu que constater l'insatisfaction du peuple français, de Dunquerque à Perpignan, de Brest à Strasbourg. On veut TOUT ont hurlé les citoyens de tous âges, de tous sexes, de toutes conditions, arborant leur gilet jaune. Tout l'argent, lune belle voiture, le plein d'essence, la suppression des radars, les gendarmes à la retraite, et les vacances du 1er Janvier au 31 Décembre. Tous les diplômes qu'on veut, sans études et sans examen, ont surenchéri les lycéens et les étudiants,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]