27 août 2017

QUE PENSER DU CLASH FRANCO-POLONAIS?

Notre Président est parti en tournée des nations admises, en piteux état, dans l'Union Européenne, après la chute du mur de Berlin, dans la nuit du 9 au 10 Novembre 1989, l'effondrement de l'URSS, et la fin de sa mainmise totale sur les nations de l'Est européen, "libéré "par l'Armée Rouge en 1944-1945. Le partage politique de l'Est de l'Europe avait été acté à Yalta, par les Alliés, dont l'URSS de Staline était une pièce essentielle, vorace, et difficile à satisfaire. De 1945 à 1989, soit au total quarante quatre ans, ces nations... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2017

QU'ALLONS-NOUS POUVOIR FAIRE AVEC LE GRAND TURC?

Les débordements verbaux  du Président Erdogan, furieux des refus d'obéissance de ses vassaux européens, posent un problème sérieux. Personne n'était au courant de l'annexion. Nous allons devoir lui expliquer qu'il aurait du attendre notre avis, que la situation n'est plus celle du seizième siècle(1529) ou du dix-septième(1683). Le vingtième siècle et celui en cours ont été le cadre de la fin de l'Empire Ottoman, du sultanat de la Sublime Porte, et de la naissance d'une République Turque, moderne et non aventureuse, très... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 juillet 2016

ANGELA MERCKEL, BIEN MAL REMERCIÉE?

Il ne se passe pas de jour, sans qu'en Allemagne, un immigré de fraiche date fasse parler de lui de la pire manière. Si celui dont j'ai commenté les actes, hier, ne faisait pas partie des derniers arrivants, il leur a sûrement été assimilé. C'est la masse, dont le partage a été refusé par beaucoup d'États européens, qui a abouti à créer des insatisfaits, dont l'égoïsme naturel a retourné les sentiments, de la gratitude à l'ingratitude, de la reconnaissance à la haine. C'était prévisible, il n'est pas possible d'affirmer que leur... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2016

ET SI LE ROYAUME-UNI AVAIT SEULEMENT PLONGÉ L'EUROPE DANS LE PORRIDGE?

C'est un billet en dernière page de l'Opinion, signé Guy Verhofstadt, qui me met "la puce à l'oreille". Pour la personnalité politique belge qui donne cette alerte, il appartient au gouvernement en exercice, celui de David Cameron, de notifier à l'Union Européenne la décision du Royaume Uni de quitter l'Union, afin de se conformer à un certain article 50 du traité européen concerné. Il semblerait que cette notification n'a toujours pas eu lieu, et qu'une intention contraire, de ne pas enclencher cette procédure, a été déclarée par le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juin 2016

LE "BREXIT" L'EMPORTE....

Hier soir, un zéphyr d'optimisme faisait monter la bourse de Londres, cette nuit, la tendance s'est inversée, et à l'heure prévue, le "brexit" l'emporte de peu, mais significativement. 51%, contre 49. Si le dépouillement n'est pas totalement terminé, personne ne compte sur une inversion de la tendance. "Alea jacta est!" Les passions l'ont emporté sur la raison, c'est le point faible des démocraties. Peut on affirmer que la fracture est définitive? Je ne le pense pas, mais un retour ne se passera pas de mon vivant. L'Europe ,'est pas... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juin 2016

"BREXIT", DERNIERS FRISSONS!

S'il est finalement décidé par les anglais, le "Brexit" sera la victoire des passions sur la raison. Il n'y a pas de vaccin contre cette maladie. Qui n'est pas spécifique des démocraties, mais simplement de l'homme. Sous les anciens régimes, les rois ou les empereurs s'en chargeaient. Avec l'avènement général de la démocratie, la responsabilité a été transférée aux peuples et aux conseillers qu'ils ont écoutés. La "sortie" de l'Union Européenne du Royaume Uni est dramatisée par le caractère irréversible de la décision. Albion, je ne... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mars 2016

L'UNION EUROPÉENNE VUE PAR LA FUTURE PRÉSIDENTE DES ÉTATS-UNIS.

Je dis, "future", parce que je souhaite son élection, dont ne suis pas un acteur. Simplement, ce sera Elle, ou son rival conservateur, Donald Trump. Une catastrophe pour le monde entier, pas seulement pour les États Unis. Pour résumer, Hillary Clinton reproche à notre Europe de ne pas être identique aux États-Unis. Les États-Unis ont une même histoire, une même langue, malgré les progrès d'une langue "immigrée", une structure fédérale, un exécutif fédéral, le Président des États-Unis, un pouvoir législatif  bi-camériste, le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2016

L'EUROPE... EN MIETTES?

Tout le monde s'accorde à voir le projet européen bien mal parti, entre ses difficultés économiques et leur retentissement politique, et le problème nouveau d'avoir à accueillir et réconforter des centaines de milliers de réfugiés d'un Moyen-Orient en guerre civile et religieuse, devenu invivable pour tout humain "moderne", c'est à dire informé en temps réel de l'état du monde. Là bas, le "sauve-qui-peut" signifie mettre au moins un bras de mer entre soi et les humains qui s'empoignent et s'entretuent jusqu'au dernier, si possible.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2016

LA CRISE DE L'AGRICULTURE FRANÇAISE ET SES RETOMBÉES POLITIQUES.

Une crise profonde, structurelle et durable, de notre élevage, une baisse conjoncturelle du prix des céréales, secouent notre agriculture depuis quelques mois, aggravant une situation nationale peu réjouissante. Celle qui touche l'élevage et la production laitière concerne les entreprises modestes, dépendantes des marchés. Or, ceux-ci sont détabilisés par une augmentation sensible des productions de masse, qui concerne maintenant plusieurs états membres de l'Union Européenne, dont certains sont des nouveaux venus. Leur atout est... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2016

BREXIT: NE RIEN CÉDER!

Les anglais raisonnables admettent que la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne serait une erreur. Les anglais vivant en France sont encore plus sévères. Manifestement le mot "erreur" leur parait trop faible. Les français peureux craignent que le ciel leur tombe sur la tête. Ceux qui ne le sont pas admettent que ce "Brexit" serait sans conséquence grave pour l'Union. Ils ne retiennent pas les anglais. Les gouvernements des autres pays européens jouent le jeu de la désolation. Par principe, probablement, car la dislocation... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 14:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]