28 août 2015

L'AFFLUX DE RÉFUGIÉS: ENTRE NOS VALEURS ET NOS PEURS.

Ces réfugiés du moyen-orient, arrivant par dizaines de milliers par mer, ou par terre, dans notre Europe pacifiée et nantie, mélangés à des africains fuyant leur misère endémique, nous émeuvent, et nous effraient. Surtout qu'ils ne se présentent pas comme des naïfs, attendant passivement qu'on fixe leur sort. Ils sont parfaitement informés des conditions qui les attendent, pays par pays. La plupart ont choisi leur destination finale, sans se poser la moindre question sur la souveraineté du pays choisi. Pour eux, l'Europe a une vague... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 juillet 2015

GRÈCE: NOUVELLE FIN, OU NOUVEAU DÉBUT?

Le risque du "grexit", humiliant, et point final à la solidarité européenne, serait, pour un moment, éloigné. La défense de l'avocat Hollande, à laquelle s'est ajoutée la caution "au nom du peuple français", a été efficace, mais douloureuse. Ce à quoi s'est engagé Alexis Tsipras est pire que ce que Samaras avait promis de faire. Une part d'inconnu, les amateurs de biens privatisables, leur confiance, leur solvabilité, persiste. La vie quotidienne des grecs va empirer durablement. Le paradoxe constitué par un dirigeant "communiste" et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2015

GRÈCE: DES NÉGOCIATIONS DIFFICILES.

Un adversaire déclaré, ayant abusé de la patience de ses partenaires, conforté par un référendum largement favorable à "son combat", peut rencontrer des difficultés à retrouver une confiance unanime auprès des partenaires européens, simplement en leur présentant sa soumission conditionnelle* à leurs exigences.  Dans mon billet d'hier, j'avais évoqué ce risque, car la solidarité de la France, ses félicitations accordées sans réserves à l'ami grec, ont l'inconvénient de leur unicité et de la mauvaise réputation de la bonne copine.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juillet 2015

LES SOUS-ENTENDUS POLITIQUES DE LA CRISE GRECQUE.

Les grecs partisans du OUI, soit l'acceptation des conditions posées par l'Union Européenne pour la poursuite de l'aide à la Grèce, seront les premiers à vivre l'angoisse de la rupture qui découlerait de la victoire du NON. Mais les amis des grecs sont aussi anxieux, même s'ils se partagent entre partisans du NON, par solidarité de gauche, mais conscients du risque pris, et partisans du OUI, qui espèrent de ce sursaut l'ouverture de nouveaux rapports, permis par une bonne volonté des vainqueurs du référendum.. Comme le souligne... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2015

L'A400M NE MÉRITE PAS LA POUBELLE.

Je ne sais pas si "l'Europe-bashing" très en forme en ce moment, a joué un rôle dans l'intensité de l'émotion, suscitée par le crash d'un A400M, lors de son premier vol d'essai. Mais le "il est foutu" crié en choeur par les médias, le retrait de service des exemplaires déjà livrés à des acheteurs, avant même les conclusions de l'enquête, sont interprétés comme les prémices d'un abandon pur et simple. L'Amérique peut avoir le sourire. La France n'a pas suivi ce mouvement de panique. Et pour cause! "Elle" se sert quotidiennement de ses... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2015

LE DILEMME DE L'EUROPE: COMMENT SE DÉFENDRE AVEC PEU D'ARGENT?

C'est un cri d'alarme et de colère que lance Jean-Louis Borlanges sur le site Telos(telos-eu.com)*, sous un titre rageur, "Les trois âges de l'impuissance européenne." Le professeur à Sciences-Po Paris expose les différentes phases de la défausse de l'Union Européenne quant à sa propre défense, y compris son lâche soulagement, provoqué par l'écroulement de l'URSS et de son système belliciste. Que restait-il alors comme ennemi proche, et à ce titre, dangereux? Aucun. À quoi pouvaient servir des forces armées? À intervenir ça ou là,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mars 2015

LA FESSÉE EN QUESTION. PRINCIPE ET RÉALITÉS.

Je ne sais pas comment vingt-sept nations de l'Union Européenne reçoivent les leçons de Bruxelles. Mais il est évident que le vingt-huitième, notre pays, la France, les reçoit mal, toutes, en fait. Rappelons d'abord ce que c'est: une série de tapes avec le plat de la main sur les fesses d'un enfant au comportement insupportable, ou s'étant mis en danger au vu de ses parents. Il n'y a aucune raison de comparer cette sanction, qui ne blesse ni ne peut tuer, à des coups portés sur un ou une adulte, en n'importe quel point du corps. Ni... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 15:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 janvier 2015

VENTS D'EST.

"Ils" sont deux, maintenant. Au premier, soufflant sur le nord de l'Europe, portant les mauvaises humeurs de Vladimir Poutine, tracassin obstiné d'un Occident qu'il déteste, étrangleur d'une Ukraine insoumise, s'ajoute maintenant celui qui souffle de Grèce, moins froid, mais aussi sec.  Le premier, le poutinien, présente l'étrangeté de faire frissonner de plaisir notre extrême-droite, qui reconnait dans le souffleur "l'homme à poigne" dont elle rêve, à la justice expéditive, à l'allergie aux contestataires, aux discutailleurs, à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 21:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 octobre 2014

EUROPE: UNE TRÈS INTÉRESSANTE RÉFLEXION DE JOSCHKA FISCHER.*

Joschka Fischer est l'ancien ministre (vert) des Affaires Étrangères de l'Allemagne fédérale. Il a été un fervent croyant en les États-Unis d'Europe. Il a perdu la foi, et il le dit dans un livre qu'il vient de publier, bien que sa désillusion date de la crise de 2008, et de l'attitude, on ne peut moins européenne, d'...Angela Merckel. Chacun lui accordera que l'Union Européenne ne se remet, ni de la crise, ni de cette fracture politique. Les forces centifuges, populistes, d'extrême droite ou d'extrême gauche, sont prêtes à la curée.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 octobre 2014

LES MILITAIRES POURRAIENT-ILS ÊTRE SYNDIQUÉS?

C'est une information donnée par le Figaro.fr. La CEDH, Cour europénne des droits de l'homme, aurait blamé, ou condamné la France, pour son refus de principe, de l'affiliation des militaires à un syndicat. Je ne sais pas ce qu'il en est dans les autres nations européennes, champ de compétences de la CEDH. Cette exigence me semble incompatible avec ce qu'est l'engagement militaire. Même s'il est probable que l'interdiction qui leur est faite de se défendre, de se plaindre de leurs chefs de tous grades, y compris le suprême, la Nation,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]