11 août 2017

L'HOMME ENTRE DEUX PASSIONS: LA HAINE, ET...LA HAINE!

Il y a d'un côté ceux qui haïssent ceux qui y sont, et aiment ceux qui voudraient bien y être, et le contraire, ceux qui aiment ceux qui y sont, et détestent ceux qui aimeraient bien y être, aussi. Pas clair? Je nomme, je désigne... À Brest, il ya des bretons qui s'aiment, mais qui détestent les non-bretons, en raison de la distance qu'ils ont du parcourir pour arriver en Bretagne. Les bronzés qui fuient le bronzeland et remercient Allah d'être encore en vie à l'arrivée, ont une place privilégiée dans leur collimateur. À Barcelone,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2017

UNE ÉCONOMIE LIBÉRALE EST ELLE POSSIBLE EN FRANCE?

Il en existe une partie, faite de grandes entreprises, nationalisées un temps(Mitterrand), puis re-privatisées par la droite revenue au pouvoir, considérant leur mauvaise gestion, parfois scandaleuse (Crédit Lyonnais) et la baisse de leurs performances. Elles forment maintenant la majeure partie du CAC 40. Il en existe des milliers, petites et moyennes, atteignant deux à trois centaines de salariés, au statut de SARL, non côtées en bourse. Ce tissu de PME a une très grande importance économique et sociale, mais il est fragile, ses... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2017

L'EUROPE ET SON OMELETTE GÉANTE.

L'expression de la peur n'a pas été bleue, mais jaune. Visqueuse et adhésive. L'histoire est d'une fraicheur garantie. On se la raconte en hochant la tête dans toutes les rédactions, d'Est en Ouest, du Nord, au Sud. Mais si les humains se congratulent, le Syndicat des Poules est furax. Ces dames, employées à pondre des oeufs pour les hommes, qui n'en sont pas capables, se grattaient jusqu'au sang, et mettaient en cause l'entretien de leurs pondoirs. Le patron, convoqué, arriva avec ses vétérinaires. Qui, soulevant quelques plumes,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 août 2017

LE PRÉSIDENT MACRON, ET LES FEMMES.

Candidat, puis, Président, Emmanuel Macron a fait de la cause des femmes une pièce essentielle de son programme. En commençant par s'approcher au plus près d'une parité rigoureuse. Ce que n'avaient jamais pu faire, ni la gauche, ni, surtout, la droite, quand elles prenaient possession du pouvoir. Une stricte parité, du jour au lendemain, me paraissait impossible, tant, jusqu'à lui, le monde politique était dominé par les hommes, avec les conséquences inévitables d'un déficit de vocations, et d'un autre, de femmes préparées par leur... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 août 2017

QUAND MACRON ET TRUMP SE PARLENT.

Nos médias ne constatent que le silence du Président Macron, en France, sur les affaires françaises. Il faut franchir, mentalement et électroniquement, l'Atlantique, pour apprendre que le Président Donald Trump, et lui, le Président français, se sont longuement parlé au téléphone, sur toutes les affaires sérieuses du monde. "Ils" ont fait, chacun dans son fauteuil, le tour de la Terre sentant mauvais. Ça représente de la surface et des populations! Il ne me parait pas indispensable de reprendre un par un les sujets de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2017

LES DISCOURS DU COLONEL MÉLENCHON, ET LES SILENCES DU DOCTEUR MACRON.

Ce titre, "trafiqué" par mes soins, d'un plaisant auteur du siècle dernier, André Maurois,m'est inspiré par une triste réalité, la confirmation de la prise en mains du Vénézuela, par son dictateur contesté. Quel rapport avec l'humour d'André Maurois, sa vision jubilatoire de l'armée britannique, et du peuple du même nom? Aucun, vraiment, un produit des associations d'idées, que m'inspire l'actualité. Celle-ci ouvre la dernière phase d'un long bras de fer, entre le dictateur Maduro, héritier de Hugo Chavez, fondateur de la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2017

PARLEZ, MONSIEUR LE PRÉSIDENT!

On nous le montre babillant avec des enfants fascinés. Des journaux spécialisés rapportent des propos rageurs adressés à ses ministres, ou commentant leurs actes. Mais ses silences créent une tension palpable, et laissent libre cours à la glose "Macron-bashing". Sa popularité s'en ressent. La versatilité du peuple français n'y est pas pour rien. Mais, du coup, tous ceux qui rêvent de démissionner le peuple, se frottent les mains, redressent la tête, promettent des lendemains qui déchantent...Avec leur aide empressée. Le Président... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2017

COMMENT SONT CHOISIS LES CHEFS D'ÉTAT "SOCIALISTES"?

À première vue, c'est toujours un mystère, qui s'estompe au long des années de présence à la tête de l'état considéré. L'impression tenace est qu'un chef "socialiste", c'est à dire, communiste, est désigné à vie. Ce qui est logique, puisqu'il a été désigné comme le meilleur, "de loin".  Les destitutions de chefs communistes sont plutôt, ou très, rares. En écrivant ces lignes, il ne s'en présente aucune à ma mémoire. Pourtant il me semble que l'actuel Président de la Chine Populaire, Xi Jinping, a été désigné par les instances... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 03:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2017

NOBODY PERFECT!

C'est encore la Presse, de Montréal (Québec) qui me fournit la matière de mon billet d'aujourd'hui.Elle date de quelques jours, l'information n'ayant pas été relayée par les médias européens. Pas très fiers, sûrement. Les hôteliers espagnols se sont étonnés, puis alarmés, de la prolifération de plaintes pour intoxications alimentaires ayant gâché les vacances de clients....britanniques.  Plaintes auprès de tribunaux....britanniques, pour avoir le bénéfice d'une loi anglaise de protection des voyageurs, victimes d'incidents ou... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

UN AIR FRAIS SOUFFLE SUR LA POLITIQUE FRANÇAISE.

Finalement, cette loi sur "la moralisation de la vie politique française" accouchée dans la douleur, celle des briscards de la politique, survivants de la vague des marcheurs, pourrait bien être une bonne affaire pour la nouvelle génération de ce qui était bien une profession, un métier. J'ai été imprégné de cette conviction, lancée par les humoristes concepteurs du "bébête show" qui avaient mis dans la bouche de la marionnette représentant François Mitterrand, la sentence:"La politique, c'est un métier!" Les politiques, députés, ou... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]