14 novembre 2008

Meurtre fou de Grenoble: il faut raison garder.

Ce que je mets au premier plan dans ce drame, c'est la perte. Celle subie par les parents de la victime, par ceux ou celles qui l'aimaient, ses collègues, ses amis, ses maîtres, tous ceux qui avaient mis sur lui leurs espoirs. Je ne vois qu'un facteur, la malchance. La maladie mentale est une vraie maladie, qui désagrège la pensée, l'affectivité, la relation au monde des autres. Le naufrage du Moi l'oblige à des colmatages hâtifs, improvisés, à la projection vers l'extérieur de tout ce qui est ressenti comme mauvais, une sorte... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 novembre 2008

Sabotages ferroviaires: les chemins du fanatisme

Et un, et deux, et trois. L'efficacité, et la célébrité, dès le premier. Renouvelées au deuxième. Discrétion des enquêteurs, Silence gêné de la victime, la SNCF, dont l'image est plus qu'écornée, ainsi que la finance, car il faut payer, les billets, qui sont des contrats, les plateaux repas(périmés ou non), les chambres d'hôtel. En attendant les pertes de marchés, se posant la question de la fragilité du bel objet. Et toujours l'impunité, et une autre "gêne", un soupçon, claironné par les internautes qui commentent les faits: et si... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2008

Algérie: les "libérateurs" confisquent la liberté.

Décidément, la liberté est la chose la moins naturelle qui soit. Tellement qu'il est tentant de dire des peuples qui en sont privés que ce n'est pas dans leur culture. Depuis près de cinquante ans, quarante-six exactement, l'Algérie a acquis son indépendance, et tout naturellement, son Front de Libération a pris le pouvoir. Et, tout naturellement, il l'a gardé. Si possible, pour toujours. Mais la nature est très contrariante. Elle fait vieillir. Que peuvent faire des vieillards pour garder le pouvoir? Ils empêchent à tout prix... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2008

Les cavaliers de l'Apocalypse

Être "cavalier" ne veut pas dire seulement qu'on est sur un cheval, mais aussi qu'on se moque du monde, avec une bonne dose de mépris. C'est de cette sorte de cavaliers que je veux parler, et si je place ce billet dans la rubrique "religions", c'est que leur action en a tous les caractères. Relayée par nombre d'internautes, impressionnés par l'aplomb des prédicateurs, l'annonce d'un film, "documentaire" arrive de tous côtés dans nos messageries, avec prière de relancer vers d'autres correspondants la Mauvaise Nouvelle, une... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 novembre 2008

Religions "chaudes", relations chaleureuses: est-ce possible?

Dans les pages "Débats" du Monde daté du 5 Novembre 2008, Monsieur Abdennour Bidar, Professeur de Philosophie, émet un voeu à propos du Forum islamo-chrétien convoqué le 4 Novembre au Vatican par le Pape Benoît XVI. Ce dernier cherche à réparer les "gaffes" commises par lui-même en tant que "Préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi", chargée de la définition et de la défense de l'orthodoxie catholique, avant son élection au pontificat. Pour résumer, il avait souligné la supériorité du christianisme en matière de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:40 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
06 novembre 2008

Les hommes d'aujourd'hui se croient-ils éternels?

Les deux premiers jours de Novembre* sont consacrés aux rites de souvenir de nos morts. Il parait qu'ils s'affaiblissent, que les cimetières sont de moins en moins visités en cours d'année, que les familles ne se retrouvent plus au grand complet devant la tombe d'un ancêtre ou d'un proche. Les observateurs des sociétés humaines, les chiffres d'affaire des producteurs de chrysanthèmes* ne se trompent pas. Au moins dans notre monde à nous, l'accomplissement du rite est moins intense, quand il n'est pas, parfois, confié à un... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 novembre 2008

Obama, Président des États-Unis: Salut à la victoire de l'intelligence

La victoire de Barack Obama, élu Président des États-Unis, victoire désirée, attendue par la majorité des hommes qui ne sont pas indifférents à la vie de la nation américaine, a été, aux États-Unis mêmes, écrasante et indiscutable. La participation des électeurs a dépassé toutes les prévisions, les États les plus peuplés, les plus développés, ont propulsé le jeune sénateur de l'Illinois à la Maison-Blanche. Son score ne peut que faire rêver un français, citoyen d'une nation où une majorité de 53%*, comme les roses, ne dure qu'un... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2008

Martine Aubry:"Ce qui sera permis deviendra obligatoire!"

Jamais je n'avais entendu de façon aussi explicite l'expression du rapport difficile des français avec la liberté. J'arrivais à extraire ce constat des réactions des citoyens français concernés par une nouvelle liberté, bien sûr concédée aux "autres". Citoyens groupés en associations de défense de leurs intérêts, ou réagissant en particulier. De gauche, ou de droite. Mais cette formule, "ce qui sera permis deviendra obligatoire", dont le corollaire est:"il ne faut pas permettre.", résume mes interprétations de ce que j'ai lu et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2008

Piratage: "une liberté" en question?

Cette affaire (le chargement illégal et gratuit à partir d'Internet de films et de musique) commence à "avoir de la bouteille". Car cela fait bien un an que j'ai participé à un débat sur cette question: le piratage est il une menace sérieuse pour la créativité? Est-il capable, en d'autres termes, de la stériliser? Ma position, qui n'a pas changé, était que le désir de créer était tellement fort, que même privés de leur récompense, les artistes créateurs ne renonceraient pas à leur art. Il n'en reste pas moins que ce piratage est... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 novembre 2008

La faillite de la CAMIF, les syndicats, l'État

La CAMIF était un groupement d'achats(au prix de production) et de revente à un prix devant être intéressant à une clientèle particulière, les instituteurs*. Son fonctionnement consistait, soit à mettre en rapport un sociétaire et le fournisseur de l'objet demandé, à des conditions de vente consenties à l'acheteur, soit comme entreprise de VPC, puisant dans ses magasins les marchandises commandées pour les expédier. La clientèle était exclusive (seuls les sociétaires recevaient le catalogue) mais pas captive (les mêmes pouvaient... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]