06 novembre 2010

Le capitalisme est il "naturel"?

C'est une interrrogation de Pascal Lamy, ancien commissaire européen, puis représentant de l'Europe à l'OMC, et devenu son directeur à Montréal, qui a attiré mon attention. Je le cite: "Depuis quelques années, je m'interroge sur les racines culturelles et anthropologiques du capitalisme de marché, qui est intrinsèquement injuste, et stresse* toujours plus les ressources humaines et naturelles. J'ai ressenti de la surprise à la lecture de cette interrogation. Bien tardive de la part d'un homme qui vient du socialisme (français) mais... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 novembre 2010

Berlusgonades*

Joli-Coeur et Joli-Cul batifolent dans un bateau. Joli-Cul tombe à l'eau. Mais Joli-Coeur s'y jette et sauve Joli-Cul.  Quatrième de couverture du dernier roman de la collection "Arlecchino", ou synopsis du dernier épisode de la série "Piu bella la vità dello Cavaliere". Le monde, et le "Monde", son organe officiel, ne digèrent pas que Berlusconi, choisi par les italiens pour gouverner l'Italie, se comporte comme un banal monarque du XVIIIème siècle, consommant les bonnes fortunes sur un rythme effréné, au nom de son bon... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2010

Élections américaines: victoire républicaine. Oui, mais?

Un journaliste renommé se demandait, hier soir, pourquoi les français, dont lui-même, s'intéressaient tant aux élections d'un pays en déclin? J'ai envie de dire, férocement, qu'entre nations en déclin, on se sent embarqués sur la même galère, sans gouvernail et avec un capitaine qui n'en peut mais. En réalité, dans un monde en plein bouleversement, en plein remaniement des positions économiques et politiques (les premières conditionnent les secondes*), les États-Unis constituent le plus fort bastion de résistance, y compris... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2010

Jacques Attali au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro

Comment définir Jacques Attali, tellement sa place dans la constellation politique est particulière? Lui même, en toute simplicité, se définit comme un homme de gauche, qui vote à gauche.  Mais la question de la réciprocité se pose: s'il s'exposait au vote de ses semblables, les électeurs de gauche voteraient-ils pour lui? À entendre les porte-paroles patentés des dits électeurs de gauche, je crois bien que non.  De toute façon, il avoue ne pas trop s'occuper des problèmes de la France, où il ne fait que passer de temps en... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 octobre 2010

AU THÉÂTRE CE SOIR

L'Opéra bouffe,  en trois actes et six tableaux, "JE TE TIENS, TU ME TIENS" que nous venons de vous présenter est de Thibault et Sarkozy. La mise en scène a été assurée par les auteurs.  Les grands airs ont été chantés par Bernard Thibault , Nicolas Sarkozy, ténors, François Chérèque, François Fillon, barytons, Éric Woerth, basse, ainsi que par Mesdames Martine Aubry, soprano, et Madame Ségolène Royal, soprano colorature. Les voix "off" étaient de Messieurs Dominique Strauss-Kahn, Dominique de Villepin, François Bayrou et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2010

Réflexions sur le scepticisme

C'est un des principaux sujets de réflexion qui marquent la rentrée de l'Institut de France, à laquelle le "Monde" du 27 Octobre 2010 consacre deux pleines pages. Je ne peux être indifférent à un tel thème, puisque j'ai choisi le mot sceptique comme pseudo. Mais suis-je sceptique à propos de tout? Il me semble que non, mais le noyau de mon scepticisme condense pratiquement tout ce concerne l'homme. Je ne crois pas qu'on puisse, par la force ou par la chansonnette, en faire un pantin durable. Mais de cette impossibilité résultent... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 octobre 2010

Des penseurs au secours de l'opposition

J'ai été marqué par l'aphorisme d'une amie enseignante:"Il ne faut pas confondre intelligence et instruction." Autrement dit, si l'organisation d'une société moderne repose sur un maillage de personnes présumées aptes, par leur niveau d'instruction, à recevoir délégation par la société d'une tâche déterminée et de la responsabilité partielle et spécifique qui s'y rattache, rien ne prévoit que l'exécution de la tâche mettra en jeu l'intelligence de l'intervenant. Les tâches étant le plus souvent bien définies, l'aptitude des exécutants... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 octobre 2010

Tarek Aziz, victime de la guerre de religion qui fera rage en Irak

"On" reparle de Tarek Aziz, emprisonné par les américains en 2003, et livré, à leur départ, à la vindicte des chi'ites, numériquement majoritaires dans l'Irak rassemblé par les anglais, lors du dépeçage de l'empire Ottoman, à l'issue de la première guerre mondiale. Tarek Aziz, un chrétien d'orient, fut un ministre fidèle de Saddam Hussein, bénéficiaire final du coup d'État qui mit fin à la dynastie hachémite* installée par l'occupant anglais. Le patriotisme, la volonté de voir l'Irak devenir une nation transcendant ses divisions... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2010

Laurent Fabius au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro

La vie joue parfois de bien curieux tours. Le soir même de la prestation de Laurent Fabius à cette émission du Dimanche soir, le trublion du PS, Georges Frêche, son contre-type, son anti-portrait, dont la dernière dérive verbale ciblait précisément Laurent Fabius, quittait la scène politique par la grande porte de la mort. L'entrée dans ma mémoire d'homme, de Laurent Fabius, précède de quelques années son arrivée sur le devant de la scène politique, sous l'aile de François Mitterand, qui en fit son Premier Ministre. Il participa,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2010

Lois de bioéthique: entre prudence et séduction.

J'ai eu la tentation d'employer des mots bien plus durs pour qualifier la mise à jour de nos lois de bioéthique, dont le projet sera prochainement soumis au parlement. Préparée depuis deux ans avec un renfort de "démocratie participative", la participation de citoyens volontaires et instruits sur le dossier, on sait qu'elle ne comportera aucune audace la rapprochant des nouvelles pratiques de procréation médicalement assistées, permises par les progrès techniques, les meilleures connaissances de la biologie de la reproduction, le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]