26 octobre 2009

Mouammar Khadafi: retour à la folie dangereuse

Ennemi public N°1 du monde occidental, fomenteur des attentats meurtriers de Lockerbie et du Ténéré, le satrape lybien avait ensuite affiché une fréquentabilité relative, comme celle de l'huile de ricin ou de foie de morue. Un mal nécessaire. Il avait fini par lâcher ses infirmières bulgares et son médecin palestinien, à aider l'Italie dans sa lutte, en première ligne, contre l'immigration clandestine. Le prix à payer était conséquent, mais il pouvait  y avoir un retour sur investissement.  Mais on a vu enfler... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 octobre 2009

Éric Besson au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro

Éric Besson a une place particulière et peu enviable dans le Paysage Politique Français. Il est celui qui fait le méchant boulot, au service d'un Président auquel il a donné sa confiance, comme Saint-Paul l'a donnée à son ex-ennemi, à la suite d'une nuit mémorable. Son triple méfait étant encore tout frais, et sans doute la cause de son invitation, acceptée pour la renommée de l'émission et l'occasion de s'expliquer, c'est sur cette participation à un charter franco-britannique qu'il a été immédiatement interrogé. On se dit que si... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 octobre 2009

RENAULT et les méchants riches

L'industrie automobile va mieux qu'on pouvait l'espérer. La "prime à la casse", le "bonus écologique", et les efforts commerciaux des concessionnaires ont dopé les ventes, de renouvellement, surtout. Cette bouffée d'oxygène améliore les chiffres d'affaires des deux grandes entreprises nationales, RENAULT et PSA. Mais il y a RENAULT qui rit et RENAULT qui pleure*. Celui qui rit a un fort accent étranger. Celui qui pleure parle français. Car depuis longtemps, recherchant la rentabilité de ses fabrications soumises à une impitoyable... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 octobre 2009

Pause du réchauffement climatique: qu'est-ce que ça change?

Des rumeurs circulaient sur le Net, des climatologues faisaient part de leurs doutes, d'autres claquaient la porte du GIEC, gardien de l'orthodoxie. Quant aux hommes ordinaires vivant dans les zones soumises au cycle des saisons, ils voyaient bien le retour d'hivers froids et d'étés pourris.  Le journal "le Monde" a donné le la par un article et un éditorial, mettant en garde contre l'optimisme béat, et annonçant qu'on ne perdrait rien pour attendre. Un refroidissement pourrait se produire qui durerait dix ou vingt ans, et puis... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 octobre 2009

Enfants en vue: tirs croisés

On a eu , on a encore, "l'affaire Jean Sarkozy", ses ambitions présumées incompatibles avec son âge et ses diplômes. On ne sait pas, du côté de "l'establishment" politique, à quel endroit précis du parcours annoncé, placer la peau de banane salvatrice de l'honneur de toutes les parties. Et voilà qu'on annonce que la fille de José Bové vient de se voir proposer de prendre la tête de la liste des Verts pour la région Aquitaine. Un bon coup de pouce de Noël Mamère, qui risquait d'avoir à assumer un troisième mandat. Il n'est pas engagé... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2009

Le présent et le futur des services publics

La France se clive sur ce sujet selon les mêmes lignes qu'en politique. Avec cette différence qu'il se forme au jour le jour, en fonction des circonstances, des "alliances objectives" mouvantes. Un citoyen de gauche assujetti à la SNCF du fait de son emploi la maudira globalement durant la période de galère imposée, mais défendra le statu quo du "service public". Un autre, placé dans le même cas, maudira les syndicats de cheminots, et applaudira aux projets de réforme de l'entreprise publique. "On" nous bassine tous les jours avec... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 octobre 2009

Femmes en vue: le classement de Forbes

Dans toutes les sociétés, et particulièrement dans le secteur économique, les femmes ont un handicap, physique et affectif. Elles portent et mettent au monde les enfants, elle en assurent l'élevage pendant plusieurs années, et ne s'en remettent pas volontiers à d'autres pour accomplir cet accompagnement. Leur amour pour leurs enfants constitue le socle sur lequel ils pourront bâtir leur personnalité et leur adaptation sociale. Les sociétés humaines ont longtemps considéré comme allant de soi une séparation des rôles. Enfants, cuisine... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:38 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 octobre 2009

Les banques, "thermomètres" de la crise

On se souvient, il y a un an, en gros, la banqueroute, bien nommée, menaçait l'ensemble du système du crédit. Les banques qui le composaient, avaient toutes, dans l'euphorie "haussière" qui avait précédé, joué gros dans la gigantesque partie de poker, que l'informatique permettait depuis quelques années. Avec retard, malgré des avertissements, tout d'un coup la peur se répandit comme une traînée de poudre. Une faillite d'un grand établissement financier, Lehman Brothers, fut l'étincelle qui mit le feu. L'aveuglement politique l'avait... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 octobre 2009

Vague de froid sur nos voisins de l'Est

Images terribles, ce matin, données par Euronews: neige et verglas, avec leur cortège de carambolages, de belles Mercédès transformées en épaves, en Allemagne, frimas conséquents en Pologne et en Serbie.  "On" nous en promet un petit peu, mais pas tant que ça. Quelques gelées matinales, seulement. Nos frontières sont sures et reconnues! Encore un coup de Claude Allègre! Sceptique
Posté par Sceptique à 06:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 octobre 2009

Halte aux ambitions effrénées des jeunes!

C'était le défaut de notre ancien régime. Pourvu qu'ils fussent bien nés, les hommes jeunes pouvaient prétendre aux plus hautes fonctions. La notion de compétence ne concernait que la roture. C'est ainsi que Marie Joseph de Motier, Marquis de Lafayette, Capitaine à 18 ans, partit sans autorisation et à ses frais pour l'Amérique, à 19 ans, et offrit ses services aux chefs des insurgés*. Il opéra en Virginie, sur le mode de la guérilla, tellement ses forces étaient inférieures à celles de l'anglais Cornwallis. Comme on dit, ce dernier... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:22 - - Commentaires [3] - Permalien [#]