30 avril 2009

Il n'y a pas qu'UN Théâtre Français...

Enseignants-chercheurs de l'Université, médecins des hôpitaux, parmi lesquels quelques patrons, tiennent le même discours: si le gouvernement réussit à faire passer sa réforme, il se dépêchera de fermer des universités et des hôpitaux, peut-être TOUTES et TOUS, pourquoi-pas? De licencier tous les professeurs (de Fac et de Médecine) pour les remplacer....par quoi...on ne sait pas. Des lettrés et des médecins moldaves, peut-être? Car ce sont dans l'état actuel du marché les moins exigeants. Et sur les autres... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 avril 2009

Loi "Hadopi"? Ou nationalisation des artistes?

On sait que la Loi "Hadopi" (ne me demandez pas de décrypter cette appellation étrange), a été repoussée par une Chambre des Députés déserte, grâce à une action "commando" d'un contingent de députés de l'opposition, en nombre supérieur à celui des députés de la majorité. On a tout dit à propos de cet incident, glorieux pour l'opposition, vexant pour la majorité. "On" en a profité pour attaquer les parlementaires...de la majorité (les absents ont toujours tort) et mettre en doute leur conscience professionnelle. La seule chose qu'on... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 avril 2009

Recette de la soupe à la Science

Cette recette est valable pour n'importe quelle science: prenez quelques spécialistes "pointus" d'une science quelconque. Ajoutez une bonne quantité d'humains anxieux, de nostalgiques du bon-vieux-temps, de journalistes généralistes, d'hypocondriaques des deux sexes. Assaisonner avec de la rumeur adéquate*, quelques extraits de rapports alarmistes, et votre potage est prêt. Cela n'a pas beaucoup de goût, aucune toxicité, mais ça coupe la faim. Il n'y a pas de meilleur remède pour traiter la boulimie d'une société. Boulimie pour... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:39 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
27 avril 2009

Valérie Pécresse au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro

Valérie Pécresse, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, engagée dans un conflit depuis des mois, semble n'avoir rien perdu de sa conviction et de sa détermination. Elle est même d'une franche indulgence, se voulant naïve, envers ses partenaires, les syndicats des universitaires et des étudiants qui dirigent la mise en panne des Universités, panne limitée, il faut le rappeler, aux enseignements de lettres et de sciences humaines. Un peu ébranlée, quand même, par l'annonce qui lui est faite par Jean-Michel Apathie... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 avril 2009

Le Référendum comme fiction

L' opposition, c'est fait pour s'opposer. À tout. Mais c'est parfois un déchirement. Tout en s'opposant, des membres de l'opposition se croisent les doigts en cachette pour que l'action de la majorité soit validée. Exemple de la loi "hadopi". Cette loi a pour but de protéger les artistes créateurs contre le piratage de leurs disques ou de leurs films, par des petits malins qui sont passés maîtres dans l'usage de l'ordinateur. Leur morale, c'est le "catch as can catch". Leurs prises sur l'océan de la création, c'est leur propre... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2009

La guerre franco-universitaire: capitulation en vue?

La proposition faite aux Universités par le Président Sarkozy et son Gouvernement d'accéder à une totale autonomie, généreuse et alléchante au point que les responsables politiques ne pouvaient imaginer qu'elle serait dédaignée, a abouti à un blocage des universités de lettres, de sciences humaines, et parfois de droit, par les enseignants et enseignants-chercheurs, épaulés par des étudiants encore plus virulents, qui ont repris une tactique qui semble éprouvée et efficace: l'interdiction, par la violence, de l'accès aux... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2009

La Légion Généraliste

Il y a une réalité dans l'exercice de la médecine: la médecine générale est en première ligne, répondant à une demande imprécise de diagnostic et de soin. La grande majorité de la profession médicale y consacre l'ensemble de sa carrière. En seconde ligne sont les spécialistes. Ils se sont formés à une catégorie particulière de diagnostic (radiologie, laboratoire, par exemple) ou de soin (dermatologie, cardiologie, psychiatrie....) En troisième ligne, on peut mettre les hôpitaux, où les médecins travaillent en équipes, dans des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2009

Dominique-Égalité

Les hommes politiques sont des hommes comme les autres. Ils prennent leurs désirs pour la réalité. Particulièrement quand ils ne sont pas au pouvoir, et qu'ils pensent qu'ils devraient l'être, si le peuple était sensé. "Il l'est de ne pas l'avoir", aurait pu écrire Jacques Lacan. Jamais on n'a tendu autant le micro à Dominique de Villepin depuis qu'il n'est plus le Premier Ministre, et qu'il lui fut signifié qu'il n'avait aucune chance dans une compétition avec son meilleur ennemi, Nicolas Sarkozy. Notons en passant que "son"... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 avril 2009

Étonnements...

Au plus fort de la crise de la Guadeloupe, suivie par celle de la Martinique, et, plus discrète, celle de la Réunion, le Président Sarkozy avait annoncé des "États Généraux", autrement dit un grand débat, pour faire le bilan de ce qui n'allait pas et en chercher les remèdes. Il ajoutait qu'il se rendrait en personne à la Guadeloupe pour en prendre en charge les conclusions. Mais voilà, la révolte contre la "profitation" n'était qu'une blague, un leurre. Le tribut a été accordé, il est en cours de payement, mais ceux qui l'ont... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2009

Duels à mort et brames de cerfs

Il fut un temps où les rivalités d'hommes se réglaient dans des joutes ou des combats à l'épée. Le plus faible, ou le plus malchanceux était tué, et le vainqueur était chef, au moins un temps. Celui nécessaire à l'émergence d'un rival plus jeune et plus fort. Il n'y a pas à regretter ce temps béni pour les guerriers, qui ne perdaient jamais le goût du sang des autres. Mais les hommes sont toujours les hommes et les duels continuent, en paroles seulement. Toutes acérées qu'elles soient, elles ne tuent pas. Les blessés finissent... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]