08 octobre 2008

Crise financière et politique

Le passage dans le tunnel continue. De temps en temps un lumignon quelconque crée un espoir, que l'obscurité qui suit dissipe. Qui sont les passagers du train plongé dans l'obscurité? Tous les hommes, jusqu'à ceux qui n'ont jamais vu un billet d'un dollar, mais seulement le petit sac de riz que les humanitaires ont pu acheter pour lui. Dans le train, il y a les responsables politiques. Ils se chargent d'annoncer les mesures qui permettront la survie de l'humanité pendant tout le temps de ce passage qui a déjà trop duré, et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 octobre 2008

Crise financière et théologie de la punition

C'est une tendance lourde de toutes les religions monothéistes, et elle n'est pas dépourvue de logique et de cohérence avec leur socle commun. Le malheur individuel est la sanction d'une faute individuelle, mais comme elle est souvent impossible à prouver, son correctif est la mise à l'épreuve de la foi de la personne frappée. Le malheur collectif est la sanction d'une faute collective. Là encore, dans l'ignorance du reproche précis fait par la divinité, l'enquête diligentée par ses représentants cherche à cibler les vrais... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2008

Jean-Marc Rouillan de retour en prison: méditation

La loi humaine, qui a fait du meurtre (à l'intérieur d'une communauté) un tabou, refuse de faire une distinction entre le meurtre crapuleux, celui produit par une pure violence, ou celui qui est inspiré par le fanatisme, religieux ou idéologique. Pour tout dire, elle ne s'embarrasse pas de nuances dans sa rédaction. Celles-ci ne sont invoquées qu'au cours du procès. Par définition les fanatiques refusent tout autre point de vue que le leur, et s'arrogent le droit de vie et de mort sur tous ceux qu'ils voient comme des obstacles à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 octobre 2008

OGM en Espagne: une question grave...

Un tableau publié dans le "Monde" paru le 1er Octobre révèle que si la France s'est retirée de cette abomination, notre voisine l'Espagne est en tête des pays européens pour la culture du maïs Monsanto 810. Heureusement il y a bien les Pyrénées entre eux, les espagnols, et nous. Je me suis tout de suite posé la question: y a-t-il encore des espagnols en vie? L'afflux bien connu d'immigrants venant de l'Afrique, d'Amérique latine, de l'Europe de l'Est et même de l'Asie n'est-il pas le signe qu'il n'a presque plus d'espagnols?... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2008

Finance et Politique

Le monde de la finance est montré du doigt ces jours-ci, parfois même désigné à la vindicte populaire par un bras vengeur. La plupart des profanes de l'économie le jugent à l'aune de leur tendance politique. Les libéraux disent:"Ils ont joué, ils ont perdu, qu'ils crèvent!" Les anti-libéraux disent:"ce sont des incapables malhonnêtes, reprenons-leur cette activité dont ils sont indignes, et mettons à leur place des fonctionnaires au dessus de tout soupçon." C'est ainsi que les conservateurs américains ont (pour le moment) refusé... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2008

L'homme aurait-il "mal tourné"?

Il y a déjà près d'un siècle que pour ceux qui s'intéressent à l'histoire de l'homme, la cause était entendue: dès que les hommes ont commencé à être nombreux, et que certains avaient des réserves de nourriture, grâce à la découverte de l'agriculture, ils ont commencé à se battre, les uns pour prendre ces provisions qu'ils ne se fatigueraient pas à ramasser, les autres pour les défendre. La suite de l'histoire de l'humanité jusqu'à nos jours atteste que ce sont les seconds qui ont fini par s'imposer. Mais aucune science ne se... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 septembre 2008

Moscou: les frères Niet ont voté Obama

Depuis le conflit géorgien, inauguré par un piège dans lequel Saakachvili , Président de la Géorgie, est tombé, et qui a bien failli se terminer par la reprise de contrôle de son pays par une Russie dopée par l'argent pétrolier, et revancharde, le duo qui mène en bateau l'Occident et ses protégés, n'en finit pas de souffler le froid et le chaud dans les instances internationales qui les mettent en présence de leurs ennemis intimes. L'action prompte, ferme, et convaincante du Président Nicolas Sarkozy, au nom de l'Union Européenne,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2008

Le quatrième pouvoir

J'assistais hier à une réunion politique en présence du député de ma circonscription. On en était au stade des questions. La démocratie participative n'est pas l'exclusivité d'un parti! Un citoyen électeur (et vice versa) prit la parole pour dénoncer des parlementaires qui ne jouaient pas le jeu de la discipline de parti et se répandaient dans les médias pour critiquer le programme de leur formation. Sa colère était tellement vive qu'il pensait ne pas renouveler son propre engagement. À quoi bon adhérer à un parti dénigré par des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 septembre 2008

Il y a nationalisations et nationalisations...

Les opérations de sauvetage des sociétés menacées de faillite par la crise des subprimes et le krach de Wall Street, par l'administration américaine, consistent en injections massives d'argent public, inscrites comme prises de participation et faisant "de facto" de l'État Fédéral un actionnaire de l'entreprise renflouée. Actionnaire au poids conséquent, auquel le management devra rendre compte de sa gestion. Mais actionnaire pressé de récupérer sa mise, dès que possible. Sans doute parce que nous n'avons pas d'autres mots, nos... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2008

Lumières sur l'esprit civique

C'est une histoire qui a commencé il y a quelques années. Peut-être pas plus de trois à quatre. Le temps passe si vite! En ce temps là, Gilus Robienus était le Ministre des transports, charge on ne peut plus délicate, car si les engins qui circulent sur les routes sont en acier, leurs conducteurs sont en fine porcelaine de Limoges. Leur maniement exige des mains douces. Gilus Robienus était présumé posséder cet avantage. Dans l'histoire que je vais vous raconter, les efforts de délicatesse du Ministre furent totalement vains: sans... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]