20 décembre 2008

Le "trouble" des lycéens. Encore...

Mes derniers billets sur la crise des lycées, déclenchée par les projets de réforme du Gouvernement et du Ministre de l'Éducation Nationale, Xavier Darcos, m'ont valu quelques remontrances de la part de professeurs. J'ai rencontré hier un étudiant, qui était allé à la rencontre de lycéens grévistes et occupant leur établissement, pour discuter avec eux de leurs motifs de mécontentement. Il avait à la fois l'âge, rassurant pour ces jeunes si proches de lui, et le caractère propre à calmer une éventuelle agressivité. Tout s'était... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 décembre 2008

L'Éducation Nationale selon Diafoirus

Un individu possède un avantage certain sur une société: une maladie infectieuse laisse derrière elle une immunité durable, parfois définitive. Un vaccin fait de même avec deux à trois injections sans réaction, et un rappel à intervalles variables. À l'opposé, toutes les sociétés sont atteintes de maladies entraînant fièvre, douleurs, impotence et repos à la chambre. Sans possibilité de prévention, et sans thérapeutique réellement efficace. La maladie cède quand la mise à la diète de la société finit par affaiblir les anticorps qui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2008

Fin d'une légende: les élèves écoutent leurs professeurs.

Xavier Darcos, Ministre de l'Éducation Nationale, voulait réformer le Lycée, après l'École primaire. Cette première étape, sans être facile, ne l'avait opposé qu'aux professeurs des écoles, aux parents d'élèves de la FCPE et aux hommes politiques locaux, responsables de ce premier niveau scolaire. Mais pas de manifestations d'écoliers, de 6 à 11 ans. Entre l'obéissance aux parents, et l'évitement de tout risque par les enseignants, les enfants étaient sagement restés à la maison. Quand il a annoncé qu'il allait passer aux problèmes... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 décembre 2008

La crise? Quelle crise? C'est un complot!

Ainsi se résume la position de Bernard Thibault, leader de la CGT, et encarté au PCF. La crise a bon dos. Les entreprises, sans aucune justification, selon lui, en profitent pour réduire leur voilure, mettre au chômage technique, restructurer, licencier, délocaliser. L'industrie de l'automobile est à cet égard, "exemplaire". "Mais la baisse des ventes?", font observer les journalistes du Grand Jury, dont il est l'invité. "Comment expliquez-vous que les clients attendent toujours trois semaines pour se voir livrer la voiture... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 décembre 2008

"Pas possible" est bien français!

Nos angoisses liées à la crise sont noyées, depuis quelques jours, dans une piscine. Celle de Rijeka, en Croatie. Là bas, nos champions et nos championnes gagnent des épreuves de natation et pulvérisent des records du monde. Comme nous sommes à la fois chauvins et peu sportifs, ces exploits individuels nous remplissent de fierté et nous consolent de nos défaites cumulées dans l'année. "Chiqué", "triche", s'écrient certains, en français dans le texte. "Ce ne sont pas les "armoires à glace" qui gagnent le courses et battent les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 décembre 2008

Les républiques "si-ça-m'chante".

La désobéissance civile, le refus d'appliquer les lois, la promulgation intime de contre-lois à son propre usage, ne sont plus maintenant de simples passages à l'acte circonstanciels qu'on appelle délits. Les médias nous informent chaque jour que telle commune, telle profession, tel groupement d'intérêts, tel syndicat, a décidé de tenir comme nulle et non avenue une loi ou un décret d'application qui les concerne. Le besoin de justifier cette prise de position radicale perd de sa pertinence. Une nouvelle théorie de la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 décembre 2008

Bernard Kouchner, Rama Yade: la déchirure n'est pas où on la croit

Les médias, les hommes politiques, surtout ceux de l'opposition, interprètent les propos du Ministre des Affaires Étrangères comme le symptôme d'une banale crise conjugale. Tous ceux qui ne veulent concevoir la vie politique qu'à ce niveau ont leur religion faite. Le point faible de la démocratie est celui de la parole. Quand parler et dire quoi, sont des questions inconfortables. Ne rien dire serait le mieux, mais contraire à l'esprit de la démocratie. Par le truchement des journalistes, les hommes politiques rendent compte de ce... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 décembre 2008

Guyane française: ce que Madame Taubira en pense.

Pendant onze jours, les guyanais ont bloqué, pour cause d'un carburant trop cher, toute la vie économique de leur territoire, parfaitement isolé des pays voisins, le Surinam et le Brésil. Impossible pour les habitants de Saint-Laurent du Maroni ou de Saint-Georges de l'Oyapock d'aller faire le plein au delà de leurs fleuves-frontière respectifs. On pouvait légitimement se demander comment une population pouvait être unanime à soutenir une action qui ferait horreur à leurs compatriotes métropolitains. Et, aussi, pourquoi... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2008

Le Dalaï Lama entre la France et la Chine

Hier, j'avais fait allusion à cette "crise" sous la forme d'une fable. Je ne suis pas sûr que cette histoire, au sens que ce mot a dans l'expression "faiseur d'histoires", mérite vraiment plus. Mais elle a un caractère étrange qui pousse aux questions. Pourquoi nous? Que veut la Chine? Quel avantage attend-t-elle? Quelle est sa vision particulière de la France pour "faire un fromage" de cette rencontre? Pourquoi nous? C'est la question la plus lancinante. Le Premier Ministre britannique, la Chancelière allemande ont rencontré... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 décembre 2008

La délinquance juvénile, une difficile question.

Dans notre pays, ce débat est pipé dès son démarrage. Une mauvaise foi particulière fracture en multiples morceaux le monde de la politique, tandis que l'opinion commune, celle des parents mis en échec et des victimes des crimes et délits, est plutôt homogène. La capacité à faire le mal "pour le mal", gratuitement, sans raison vitale, en toute conscience, est un trait d'humanité. Toute bonne raison invoquée pour justifier un acte délictueux ou criminel n'efface pas une vérité: tout être humain disposant de ses facultés possède la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]