20 avril 2017

UN PLAN SUR LA COMÈTE, ÇA NE MANGE PAS DE PAIN!

François Fillon n'a encore, ni gagné, ni perdu, la place indispensable, de N°1, ou de N°2, au premier tour. Il est normal qu'il ne fasse pas la fine bouche, à l'annonce de ralliements sur son nom. En raison de ses réserves sur la loi Taubira (le Mariage pour tous, et ses prolongements juridiques) il s'est attiré la sympathie, susceptible d'être réciproque, d'un élément de l'opposition à cette loi, se nommant "Sens Commun". Le candidat à la Présidence de la République n'a jamais affiché d'intention de revenir sur les lois... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 01:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 avril 2017

DE QUI SONT LES ENFANTS? GRAVE QUESTION!

C'est "une brève", une information lancée sur le "web", en direction de ses "accrocs". La FCPE, association de parents d'élèves, s'alarme d'une pratique, maintenue par quelques rares familles, les "devoirs à la maison".  Rassurons-nous, le terme de "devoirs" est maintenant obsolète. L'Éducation Nationale les a retirés de son outillage. Mais il semblerait que des familles, soucieuses de la réussite scolaire de leurs enfants, leur demandent, entre les quatre murs du domicile familial, de faire des "devoirs",écrits, sur les sujets... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2017

LE PÈRE, LE FILS, LEUR ESPRIT SAIN

Je suivais, hier soir, le bulletin d'information de Gilles Bouleau, sur TF1. Depuis "un certain temps" il se termine par un entretien avec un des onze candidats à la présidentielle. Le déroulement, en quelques phases, est le même pour tous, les questions sont également identiques, posées dans le même ordre. Il est possible que j'en aie manqués. Les premiers avaient concerné les "petits candidats", non soutenus par un parti, seulement par leur foi en eux-mêmes, en leur solution unique, simple, radicale,"incontournable". Miraculeuse,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2017

"ILS EN ONT PARLÉ!"

"ILS" ce sont les proches, qui ont fait l'effort de venir nous voir, dans notre "cambrousse". "Ils" ,c'est nous, les adultes, qui avons abordé, avec eux, le sujet brûlant, la présidentielle, son premier tour, dans sept jours. Au coeur de ce sujet déjà brûlant par lui même, le noyau incandescent, François Fillon, ses emplois fictifs et surpayés, ses (fausses)justifications, ses (vrais) refus de se retirer, de donner raison au Canard enchainé, au PNF, aux médias, aux rivaux intéressés par la vacance. Et au "cabinet noir", j'allais... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2017

SONDAGES, OBJETS DE NOS DÉSIRS....OU DE NOS RESSENTIMENTS!

C'est une manie de nos démocraties, un gage d'authenticité, finalement. Les pouvoirs qui bourrent les urnes, ou qui n'en abusent pas, n'ont pas ce souci: "de quoi les urnes seront elles remplies?" En ce moment, à l'approche du premier tour de la présidentielle, nous en sommes assommés. Cinq ans d'une majorité politique devraient logiquement laisser la place à la majorité contraire, mais voilà que nous n'en sommes plus sûrs.  La Gauche de François Hollande ne serait pas allée assez loin. Malgré le supplément de chômeurs, le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2017

DE L'ART DE FAIRE CAMPAGNE.

À l'approche du premier tour, la rhéthorique, l'art de discourir, d'envelopper son programme, d'envelopper ses auditeurs, de les transformer en électeurs, prend plus d'importance, influe les auditeurs naïfs, mais plus encore les "spécialistes", les critiques professionnels. Leurs remarques pèsent lourd. La manière, dans la dernière ligne droite, l'emporterait toujours, finalement, sur la matière. Quatre candidats sont dans le peloton de tête. Ils excitent les pronostiqueurs, mais aussi les futurs administrés, qui, eux, pensent à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2017

FRANÇOIS HOLLANDE FAIT DON DE SA PERSONNE, ET DE SES PROCHES, À EMMANUEL MACRON....UN EMBARRAS!

Ce choix était prévisible. Déjà acté pour les rivaux, celui de droite, François Fillon, en tout cas, qui ne voit le jeune ancien ministre que comme un clone bien maquillé du grand manipulateur. On peut le voir ainsi, une taupe du président (j'allais écrire l'ancien) ou accepter la "révolte contre le père", tout aussi plausible, dès qu'on voit "le père", en action. Déçu, on peut le croire, par le choix du gentil Hamon pour lui succéder légitimement, et inquiet de la place prise par Jean-Luc Mélenchon, déguisé en Chavez, dans le coeur... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2017

FRANÇOIS FILLON SUR FRANCE 2 (MATINALE)

François Fillon était l'invité, ce matin, de la matinale de France 2. Questionné sur sa phrase: "Je ne vous demande pas de m'aimer, mais de me soutenir", il s'est expliqué. Bien qu'un homme politique puisse éprouver un plaisir à recevoir des signes d'affection, il ne doit pas soumettre ses actions à cette préoccupation. Il ne doit avoir en vue que l'intérêt général, la résolution des problèmes rencontrés par la nation, la mettant en danger ou en difficulté, celle des handicaps durables qui l'affaiblissent ou obèrent son avenir, celui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2017

BRÈVES DE PRÉSIDENTIELLE, II.

Ce Dimanche a été un festival de grandes réunions électorales de candidats ayant, ou se voyant, la chance d'être au second tour de la présidentielle. Condition "sine qua non" pour atteindre le but de leur vie, être élu Président de la République. Certains ont beau dénigrer ce mécanisme très sélectif, et promettre un retour à un régime parlementaire, la case Présidence est la seule à en promettre les moyens. Et, ces moyens sont au nombre de deux: la renommée, la capacité à la faire valoir, par l'éloquence. Il y a eu, donc, ce... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 avril 2017

QU'ÉTAIT ELLE ALLÉE FAIRE DANS CETTE GALÈRE?

"ELLE", c'est Marine Le Pen, Présidente du Front National, candidate à la présidence de la République. Tout naturellement, considérant que la Corse est une partie insulaire de la France, elle a programmé un "meeting" dans l'île*. Mais la salle où étaient rassemblés ses auditeurs a été envahie par des manifestants, criant en corse "francesi fora" ou "francia fora". C'était signé! Il ne s'agissait pas de défenseurs de la hollandie, de la République, mais de la Corse indépendantiste, en charge, actuellement, du pouvoir régional. On... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]