22 mai 2018

MACRON ET LA DÉCENTRALISATION.

 Quelques mots ont grondé ces jours-ci, propagés, diffusés par les divers médias : "Macron n'aime pas les Régions, les Départements, les Communes". Ça ne l'intéresse pas. Peut-être. La décentralisation n'est pas une pièce maitresse de notre histoire. Elle s'est façonnée dans la tête des élus, tous, jusqu'à la députation, représentants d'une commune, d'un canton, d'un département. Depuis peu, d'une Région. Elle s'est voulue la correction des aspects caricaturaux de l'historique centralisation de la France, à partir de son... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 mai 2018

FAUT-IL PRENDRE AU SÉRIEUX LA RÉÉLECTION DE MADURO (AU VÉNÉZUÉLA)?

Oui, parce que les vénézuéliens vont en baver encore plus et plus longtemps. Non, parce qu'elle est, forcément, et naturellement "pipée". Une dictature*, c'est aussi le talent de fabriquer le résultat de n'importe quelle élection. La solution sera "un accident", pas une "bonne" élection. Sceptique *La confrérie des dictateurs prospère, ces derniers temps. Kim Jong Un, de la Corée du Nord, après sa crise de bonté, est revenu à ses sentiments ordinaires. Il réclame à la Corée de Sud la "restitution" d'une douzaine de serveuses, qui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 16:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 mai 2018

CÉDRIC VILLANI, UNE FAMEUSE RECRUE.

Une des qualités que j'ai évaluées chez Emmanuel Macron, quand il est entré en scène, est son aptitude à choisir les hommes, et les femmes, qui tiendraient leur promesse dans l'exercice de leur mission, parfois très précise. Cédric Villani était connu des français par sa médaille Fields, et son allure de poète du dix-neuvième siècle. Sa timidité, sa réserve, jusque dans sa voix, on ne peut moins tonitruante. Mais, forcément, sa présence visible dans le mouvement En Marche avait un sens. Le candidat à la Présidence, et le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mai 2018

UN ÉCHO DE L'AFFAIRE WEINSTEIN .

La révélation du comportement de ce producteur américain de cinéma, qui échangeait ses faveurs contre celles des actrices, ne date pas d'un an, mais continue de faire des ravages. Car, depuis le scandale, les vengeances mises en oeuvre par des victimes, et l'utilisation de l'accusation pour démolir un homme, défraient régulièrement cette nouvelle chronique, saturent les tribunaux et les journaux divers, "papier", ou audio-visuels. Nos hommes politiques figurent particulièrement sur la liste des procès intentés. Il me semblait que... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 mai 2018

FOUET, AMENDES, CRAVACHE ET MARTINET?

C'est ce que nous promet, notre presse, si nous nous obstinons à faire du "biseness" avec l'Iran excommunié par le Pape Trump 1er. Notre pétrolier Total, le portefeuille rempli de contrats juteux, se demande s'il ne va pas les mettre à la corbeille, pour calmer le Père Fouettard américain. La possibilité de lui résister semble exclue pour notre perle du CAC 40. Se sent-il écrasé entre Trump et Mélenchon? "On" prend l'exemple d'une de nos grandes banques, frappée d'une lourde amende, pour une transction litigieuse en dollars. La... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 mai 2018

LA....GRÈVE....SUITE.

Mon dernier billet lui était consacré, entre évaluation de ses succès, celle d'un possible échec. Hier, les médias ont mis l'accent sur la lassitude de ses victimes, car il y en a, sûrement  sans solution de contournement, qui "rament" pour remplir leurs obligations de salariés ordinaires. "Ils" ont, aussi, fait état des actes de sabotage des installations ferroviaires, et des manifestations hostiles de cheminots grévistes, envers ces "briseurs de grève" que sont les voyageurs obstinés.  On ne peut pas être surpris des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2018

SNCF:MERCI POUR LA GRÈVE?

Force est de constater que la grève des trains, toute réelle qu'elle soit, ne provoque plus, comme ses illustres précédentes, la paralysie du pays, l'asphyxie des grandes villes, Paris en première de liste. La proportion, "tout venant", de grévistes, est basse, celle des conducteurs est plus forte, sans doute parce qu'ils sont les mieux payés, et les plus gâtés , en proportion de leur importance. Il n'empêche, comme le remarque Olivier Bellebeau dans "L'Opinion" du 16 Mai 2018, les français ne subissent plus passivement la grève, ne... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 03:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2018

HARO SUR LES ACTIONNAIRES!

Le Président François Hollande doit se rengorger. Son oeuvre va laisser des traces, malgré tout, et le retoquage de sa taxe sur les dividendes a déjà disparu des mémoires. Les dividendes distribués cette année auraient sensiblement augmenté. Si c'est de trois pour cent, c'est la disparition du prélèvement qui en est la cause. Quant à sa suppression, on en sait la raison: la taxation portait sur des sommes déjà amputées par l'impôt. Il y en aurait de toute façon une autre, incluse dans l'IRPP du possesseur des actions. Notre... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mai 2018

PIERRES CONTRE BALLES À GAZA. QUELLE ISSUE?

Chaque vendredi, jour religieux de l'Islam, et ces derniers jours, sous le prétexte de l'ouverture de l'ambassade américaine à Jérusalem, les jeunes gazaouis se répandent dans le no man'sland qui sépare la ville du territoire israélien, dans le but d'atteindre la fontière, de la rompre, d'envahir les mains nues le territoire israélien, et le reconquérir. Tout simplement! S'ils s'approchent trop, s'ils semblent près de réussir, de prendre pied sur ce qui est devenu, par la force des armes, israélien, les gardes-frontières font des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 03:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mai 2018

COMME UNE ENVIE DE GUERRE CIVILE?

Nous disposons d'une démocratie, représentative, organisant des élections de divers niveaux, selon un calendrier respecté, jamais manipulé.  Bon il a fallu, au plus haut de l'édifice, adopter un scrutin majoritaire, afin de contrer notre inclination pour la division infinie, et échapper à l'impuissance qui en est le corollaire. Il parait que notre système ne permet pas la satisfaction de tous les ambitieux. C'est vrai, il y a plus de candidats que d'élus. Les électeurs sont cruels. Là où il n'y a qu'un siège, les électeurs ne... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]