05 avril 2018

MACRON....ET LES RÂLEURS.

Dans un mois, et deux jours, Emmanuel Macron bouclera sa première année de Présidence de la République. Et la France ne va pas encore bien. Si ce n'est pas un échec, qu'est-ce qu'un échec? Je plaisante, car je suis convaincu de la nécessité de ce qu'il entreprend, et j'ai un recul sur notre vie politique, qui m'a permis de mesurer la difficulté de gouverner la France. Les meilleurs n'ont récolté que la haine, sous de multiples formes. J'ai aussi une assez longue vie, émaillée de guerres, de crises politiques, de maladies, de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2018

LE CHAOS, C'EST MACRON!

C'est Mélenchon qui le dit en premier, mais toute la gauche ne peut que le suivre. Les apparences sont contre le Président, forcément mal élu, puisque la charge aurait du être attribuée à Mélenchon, selon lui, ou à Laurent Wauquiez, selon....l'autre méritant. Il est sûr que Mélenchon Président aurait réglé leur compte aux entreprises du CAC 40, et à quelques autres boutiques symboliques de notre version de la démocratie.  Si c'était Laurent Wauquiez, il y aurait un, ou des, dindons de la farce, mais il ne les a pas nommés, sa... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 23:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 avril 2018

LA GRÈVE....ET POURQUOI PAS LE GRAND SOIR?

Les cheminots, les étudiants, qui veulent, à bon droit, leur diplôme en même temps que leur inscription, et quelques autres mécontents ça ou là, il pourrait y avoir assez de monde pour en finir avec cette démocratie à la noix, qui porte scandaleusement au pouvoir, une fois sur deux, un président-des-patrons. Alors que seuls mériteraient une place, petite, ou grande, les représentants des travailleurs, des vrais, pas n'importe lesquels. Les dirigeants syndicaux, les bons, ont ressorti un bon vieux concept, la convergence des luttes,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 avril 2018

LA GRÈVE!

Emmanuel Macron a donc SA grève, celle que lui a promise Philippe Martinez, le chef de la CGT. Organisation qui ne plaisante pas sur ses pouvoirs et ses instruments. "Elle" sera la plus dure possible, car l'enjeu est gonflé comme un pneu de camion, cette première année d'un quinquennat inattendu, mais dont le pays attend beaucoup. Montrer à ce blanc-bec qu'il n'est ni plus fort, ni plus malin que les précédents est d'une nécessité absolue.  Non la SNCF n'appartient pas au peuple français. À son personnel n'est qu'une apparence.... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 avril 2018

QUELLE SOCIÉTÉ IMAGINENT LES SYNDICATS?

Les syndicats, je suis pour. J'ai toujours été syndiqué, tout au long de ma carrière professionnelle, mais l'honnêteté intellectuelle prend de sacrés coups de la mégalomanie "incontournable" qui fait le fond de la pensée syndicale.  Ca va de la gorge du patron à celle du Président de la République selon la prise convoitée, en passant par les divers niveaux de protection du tiroir-caisse en jeu. Directe, et pingre, pour un simple patron, prometteuse, mais hérissée de vipères sifflantes, sitôt que l'affaire est grosse. Il faut... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2018

PENSÉE MAGIQUE À GAZA.

Depuis deux jours, les dirigeants du territoire palestinien de Gaza, lancent des "offensives pacifiques" contre le territoire israélien. Des groupes de civils partent à l'assaut des clôtures, criant leur lassitude d'être "assiégés", et réclamant "un droit au retour". Un droit théorique, et probablement impossible à satisfaire, au bout de plus d'un demi-siècle de conflit. Les israéliens ne peuvent être dupes. S'ils se laissaient déborder par les civils, des hommes armés du Hamas pénétreraient sur leurs talons. Pour l'empêcher,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2018

VERS UN ÉTÉ RADIEUX, OU À FEU ET À SANG?

Je suis quelque peu tombé des nues, cette fin d'après-midi, en ouvrant ma chaine d'information préférée, LCI. Une question s'affichait, sur l'écran:MACRON VA-T-IL CÉDER? Les journalistes n'avaient pas la mine grave, aucune anxiété n'était perceptible. Ils faisaient, chacun à leur tour, le tableau des misères que les citoyens ordinaires allaient subir, de la part de ceux qui comptent. On sentait qu'ils ne voyaient pas d'autre choix possible. Le Président devait renoncer, se déjuger, s'annihiler. C'était une Loi de lhistoire, sa... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mars 2018

LA MALADIE DE CARREFOUR: ON SOIGNE LA BÊTE, OU ON L'ABAT?

Je ne vais pas tergiverser. Si la CGT a choisi, la veille de Pâques, de pousser les personnels à se mettre en grève dure, avec, selon France Info, quelques voies de fait sur des clients têtus, cela veut dire que la CGT ne parie pas un kopeck sur la chaine de grandes surfaces.  Foutue, selon ses calculs, "elle" fera un bon champ de bataille, sur lequel ses gros bras récolteront une moisson de médailles. Force restera à la faillite et au plan social. Combien de temps la "bête" agonisera, se débattra? Quelques semaines, car elle a... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2018

EXTRÊME-ORIENT: LA CHINE SIFFLE LA FIN DU JEU.

La visite d'État, en grande pompe, de Kim-Jong-Un, en Chine, où il a été reçu par Xi Jinping, est très significative. Le leader chinois réaffirme la solidarité des nations se définissant comme communistes, il prend acte du renoncement du turbulent nord-coréen, à ses provocations dangereuses. Incidemment il permet à Donald Trump de remettre ses pieds sur terre. C'était la partie la plus difficile. La paix est sûrement ennuyeuse pour les va-t'en-guerre, mais les guerres seront plus catastrophiques que jamais. La vraie force est d'y... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:17 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
28 mars 2018

QUELQUES MOTS SUR LA CÉRÉMONIE D'HOMMAGE AU COLONEL ARNAUD BELTRAME.

J'aurais préféré qu'il soit toujours en vie, disponible pour la suite de la lutte contre le terrorisme islamique. Son sort tragique confirme le fossé qui nous sépare de ce fanatisme à l'oeuvre. Toute confiance est vouée à être trompée. Certes, l'officier est la dernière victime du terroriste. Les honneurs, très dignes, qui lui ont été consacrés, ont été à la hauteur de la dette contractée envers lui.  Son assassin est mort, sous la mitraille déversée par les hommes du RAID, mais s'il avait succombé dans un duel avec le colonel... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 15:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]