06 juin 2017

LOIS "TRAVAIL": LA FRANCE DOIT ELLE AVOIR PEUR?

Emmmanuel Macron ayant été clair, sur ce sujet, pendant sa campagne, personne ne peut prétendre ignorer sa volonté de débloquer notre rapport au travail, d'un péjoratif paralysant. Les partis politiques "franchement" à gauche, nos principaux syndicats, en sont toujours à la mythologie marxiste de l'exploitation de l'homme par l'homme, d'un rapport spontanément "esclavagiste" entre l'employeur et le salarié, qui n'irait pas loin s'il n'était que cela.  Il est vrai que le contrat est bilatéral, qu'il crée, "normalement" des... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2017

ATTAQUES DJIHADISTES AU COUTEAU À LONDRES. L'E.I. AUX ABOIS.

Trois hommes qui s'attaquent, au couteau, aux passants, aux consommateurs des bars, six morts et autant de blessés, et trois morts de plus, les terroristes, abattus par les cops alertés, et maintenant implacables. Après l'attentat-suicide de Manchester, suivi d'une vague d'arrestations de complices, les agresseurs de Londres peuvent être qualifiés de "kamikazes", et on sait ce qu'ont signifié ces actions suicides, pour l'armée japonaise, la mise en actes d'un désespoir motivé. Je pense qu'il est utile de rappeler la prise de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:06 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
03 juin 2017

RÉFLEXIONS SUR LE BLASPHÈME DE TRUMP.

Je ne fais pas partie des dévots du Réchauffement Climatique Anthropique. Je constate un réchauffement, des hivers moins froids, des temps glacials plus courts et moins intenses, des chutes de neige gênantes, plus rares. Mais le recul est encore court, moins de dix ans. Et l'homme moderne a déjà connu des variations de cette ampleur, sans qu'il puisse en être responsable, car ni assez nombreux, ni assez goinfre d'énergie.  L'optimum médiéval a subi un arrêt brusque avec le "petit âge glaciaire" des années 1500, qui n'a pas mis... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
03 juin 2017

MORALISATION DE LA VIE SYNDICALE:QU'EST-CE À DIRE?

C'est un thème récurrent, appartenant spécifiquement à la droite. Il doit bien arriver à la gauche d'y penser, mais elle ne va pas plus loin, de crainte d'y laisser des plumes. Un jeune avocat, spécialiste de la question, oeuvrant aux prud'hommes, m'a dit :"il n'y a aucun texte encadrant l'action syndicale*. Surpris, et ruminant cette affirmation "énorme", j'ai interrogé un ami magistrat. Mais si, mais si, m'a-t-il affirmé,.....la Loi de 1898! Les moyens d'aujourd'hui permettant n'importe quelle recherche à n'importe qui, , j'ai... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juin 2017

LE PRÉSIDENT ET SES JUGES.

L'ouverture d'une chaine d'information se fait toujours ( pour combien de temps?), sur un mini procès du Président. Toujours sur la même faute, le maintien à son poste du ministre Richard Ferrand. Jusqu'à hier, c'était l'absence d'une réaction judiciaire qui servait d'argument. Ce matin, l'annonce d'une enquête préliminaire aurait du pousser à agir le Président, sous la forme d'une injonction faite au Ministre, de démissionner. Qu'il ne l'ait pas fait est une énième faute. Le Président doit-il démissionner aussi?  Pour... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2017

UN JUGE AU SECOURS DU PRÉSIDENT?

Les médias bien-aimés avaient reçu de quoi faire passer une flopée de mauvais quarts d'heure au Ministre Richard Ferrand, à l'ensemble qu gouvernement, et au Président de la République, plombé par une dette affective envers ce Ministre, fidèle de la première heure. Les petites bonnes affaires dénichées dans le passé du Ministre Richard (depuis sa naissance), permettaient de "lui faire sa fête", mais laissaient "de bois", non seulement le PNF, mais encore tous les juges en exercice sur le parcours du futur ministre. Tout le monde... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2017

PARLEZ, PARLEZ, MONSIEUR LE PRÉSIDENT!

Monsieur le Président, Vous avez fait briller la raison française au G7 et à Versailles, et confirmé à la fois votre compétence et votre raison. Mais vous avez été porté au pouvoir par un peuple rongé par la haine depuis des années, haine entretenue, chauffée, par ceux qui en vivent, qui exercent à travers cette passion, une domination des esprits. Votre refus de rester prisonnier de ce pouvoir occulte, qui passe son temps à disqualifier les représentants légitimes du peuple français, dont vous même, en montant des dossiers... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 mai 2017

LE POUVOIR DE LA DÉLATION

Notre histoire comporte plusieurs épisodes fastes pour les délateurs et leurs triomphes, en termes de dénonciations et de condamnations. La Terreur a laissé un fort souvenir, parfois glorifié par des adeptes contemporains de la méthode. L'occupation et ses dénonciations "à la police allemande", suscite beaucoup moins de coups de menton glorieux. De nos jours, les médias sont les boites aux lettres. Ils protègent leurs sources, par principe, et gèrent ces "informations" à leur convenance. Qui a ses limites. Il ne faut pas qu'on... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2017

LÉGISLATIVES: GENS QUI RIENT ET GENS QUI GROGNENT.

J'écoutais, cet après midi, une nouvelle émission de LCI, consacrée aux partis en compétition. Celui qui ouvrait la série était La France Insoumise, de Jean-Luc Mélenchon. Représentée par Alexis Corbière, et fleurie par une belle passionaria blonde, tout droit sortie d'un arrondissement huppé de Paris. Quand les femmes aiment, elles aiment. Alexis Corbière ne pouvait qu'être aux anges. Sa conviction d'arracher la majorité des sièges, et de contraindre le Président Macron à une humiliante cohabitation, était attendrissante. Les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mai 2017

AFFAIRE RICHARD FERRAND, LE HARCÈLEMENT.

Peu importe que l'affaire Richard Ferrand soit une broutille, même pas un délit, une simple bonne affaire, partagée avec sa moitié! Ça s'est passé bien avant l'entrée en politique de l'intéressé, sous la bannière socialiste. Mais Richard Ferrand a eu du nez. Quand Emmanuel Macron a annoncé sa révolte, et sa principale conséquence, son propre projet providentiel, tel Saint Pierre il lui a emboité le pas. Le meilleur cheval a gagné la course, et les parieurs avisés ont reçu leur gain, sous la forme de fidélité réciproque, de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]