10 décembre 2016

UNE VISION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. OU LA SANTÉ N'A PAS DE PRIX, MAIS....PAS DE COÛT, NON PLUS.

C'est un article du Courrier Picard qui a attiré mon attention. Un entretien avec un cinéaste, Gilles Perret, qui prépare un long métrage consacré à l'histoire de la Sécurité Sociale. Dont le concept serait né dans le cerveau d'Ambroise Croizat, un Ministre du premier gouvernement de la Libération, et qu'il a su imposer aux autres membres, parfois réticents, du même gouvernement, présidé par le général De Gaulle, lui-même, "pas chaud". Il existait déjà des médecines rémunérées par l'employeur, les mines, les chemins-de-fer, et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2016

PLAIDOYER (MOU) POUR LE DIESEL.

Je n'ai jamais possédé une voiture équipée d'un moteur diesel, car le kilométrage que je parcours à l'année ne le justifie pas. Les vendeurs me l'ont déconseillé. Je ne suis pas porté à me proposer comme modèle de vie, sous quelque aspect que ce soit. Je ne suis pas avide d'un modèle qui me serait démontré comme infiniment supérieur à celui que j'expose, et me promettrait une jeunesse éternelle. Je constate comme tout le monde que les progrès de toutes sortes qui concernent la vie des humains, créent en même temps des "problèmes", à... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2016

POUR QUELQUES MILLIARDS DE PLUS.

C'est le journal "politico-économique", l'Opinion, de Nicolas Beytout, qui apporte cette information: parmi les projets du candidat François Fillon, figure la vente des participations de l'État dans des entreprises un temps nationalisées, ou qu'il a crées, puis cédées en partie à des gestionnaires plus efficaces. Ces participations sont trop modestes pour que l'État pèse sur le management et la politique de développement de ces entreprises. "Il" touche ses dividendes, un point, c'est tout. Comme elles se portent bien, ce qui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2016

L'ÉCONOMIE, QUOI D'AUTRE?

Fière d'elle, un pied posé sur le monceau de ruines que laissera François Hollande, sa "majorité" a vite fait son deuil du quinquennat raté, et fourbit ses armes en vue du combat contre le champion de la droite, François Fillon. Ce dernier, accaparé par la recomposition de sa future majorité, ne se fait plus guère entendre, laissant le champ libre à la gauche, son ennemie naturelle, mais aussi à quelques uns des ralliés "par défaut". Qui ne savent pas, semble-t-il, répondre aux questions inquiètes de leurs électeurs, sensibles aux... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 décembre 2016

SUS À FILLON(III)

Le Front National, à son tour, s'est déchainé sur celui qui le menace par son sérieux, et qui le concurrence sur la politique étrangère, en retirant le pain russe de sa bouche gourmande. Comme François Fillon veut s'attaquer aux dépenses sociales, toujours bonnes pour soi, toujours excessives pour les autres, et le Diable sait le mal que les autres font au FN, la chefffe et l'état-major de ce parti se sentent fondre pour les futures victimes, et ils passent à l'offensive contre la méga-casse sociale de François Fillon. Le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 décembre 2016

SÉGOLÈNE ET SON BÊTISIER

En 2007, quand Ségolène Royal fut investie par la mini-primaire organisée par le Parti Socialiste, et se retrouva, au second tour, en compétition avec Nicolas Sarkozy, le champion de la droite, j'ai ressenti, un moment, une tentation pour le pouvoir d'une femme. Pourrait-il, ce pouvoir, corriger "naturellement" les défauts séculaires de notre société, dirigée, depuis toujours, par des hommes?  Notre "sexisme" était millénaire. Notre monarchie, héritée de nos envahisseurs germaniques, n'avait jamais rencontré la situation d'une... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 décembre 2016

CUBA VEUT-IL OUBLIER FIDEL CASTRO?

C'est une annonce étrange que j'ai trouvée dans les pages internationales de la Presse de Montréal: le gouvernement cubain a clairement interdit qu'un monument ou une voie publique rappelle par une nomination le "lider maximo" récemment disparu. Il n'y a pas qu'une seule interprétation possible de cette interdiction. Une d'elles peut être de facilter le passage de l'île au "monde libre".  "Elle" peut signifier une conscience latente de Raul Castro, du mal qu'a fait la dictature de son frère à la nation cubaine. Dictature qu'il... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 03:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 décembre 2016

HOMMAGE À LIONEL STOLERU.

Lionel Stoleru, ancien ministre, non politique, de Valéry Giscard d'Estaing, puis de Mitterrand (Michel Rocard) vient de mourir. C'était un sage, un honnête homme, savant et cultivé. Il a accompli sa tâche consciencieusement, sans avantage de carrière. Ses tentatives d'entrer en politique, d'être élu député, n'ont été récompensées qu'une fois. Sa passion était la musique, la classique. Il avait fondé un orchestre de jeunes, qui se produisait à la Chapelle des Invalides. J'avais été très choqué par l'agression qu'il avait subie, en... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 décembre 2016

SUS À FILLON(II)

Si la gauche ne sait plus qui sera son champion lors de la prochaine "Présidentielle", elle sait qui sera son adversaire: François Fillon, désigné par les électeurs de la droite et du centre, armé d'un programme précis, dans tous les détails. La "gauche" a tout le loisir de chercher le point douloureux du programme du challenger. Elle en a trouvé un, touchant notre Sécurité Sociale. "Elle" a été instituée en 1945, une fois la paix retrouvée. Le gouvernement de l'époque étant fortement contrôlé par la gauche, socialiste et... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2016

OUF! IL S'EN VA!

Naïf, sans doute, quand François Hollande, le Président de la République, a commencé par faire un inventaire élogieux de ses succès, je me suis dit que, toute honte bue, il rempilait. Il serait candidat à sa succession, sans passer par la primaire de la gauche. Il n'en était rien, heureusement. Conscient, ou admettant, enfin, qu'il était le plus grand diviseur de la majorité qui l'avait accompagné depuis 2012, il s'est rangé aux raisons que Manuel Valls a du lui mettre sous les yeux et dans les oreilles, il y a moins d'une semaine. ... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]