29 mai 2009

Ma lettre à H.

Ma chère H., J'ai visionné la video que tu m'as transmise, à propos des ampoules "basse consommation" et de leurs prétendus dangers. Ma réponse est claire: ces accusations et ces mises en garde n'ont aucun fondement scientifique. La science n'est pas fondée sur des suppositions ou des peurs. La lampe "basse conso" ,n'est autre que le tube "néon", dont nous nous sommes servis pendant des décennies, pour éclairer les ateliers, les bureaux, toutes sortes de lieux publics, et, chez les particuliers, les salles de bains, les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 avril 2009

La maladie mentale, définie par son ignorance.

J'ai vécu ces derniers jours, ces dernières heures, une convergence d'informations ou de discours qui me ramènent à un sujet qui m'est familier: l'ignorance voulue, systématique, "militante", de la maladie mentale, dans toutes les sociétés. Ce qui m'a amené à la conclusion que cette universalité avait un sens, une fonction de symptôme. Mais un symptôme invisible et inaudible. Ce fut d'abord le rappel, par un long article du "Monde", d'une douloureuse affaire de meurtre d'une jeune fille, par un jeune homme dont la seule... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 janvier 2009

Le prochain qui s'approche, on le descend!

Il s'agit du prochain astéroïde "géo croiseur"*. Une de ces énormes masses rocheuses qui se promènent dans le système solaire, sur des orbites instables car perturbées par les effets gravitationnels des vraies planètes, surtout de la plus grosse et la plus massive, Jupiter. Notre connaissance de l'histoire réelle de notre terre s'est enrichie et affinée. Nous savons maintenant qu'au cours de son existence, notre terre a pris de plein fouet des chocs équivalents à des centaines de bombes atomiques explosant en même temps, et que... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 novembre 2008

Meurtre fou de Grenoble: il faut raison garder.

Ce que je mets au premier plan dans ce drame, c'est la perte. Celle subie par les parents de la victime, par ceux ou celles qui l'aimaient, ses collègues, ses amis, ses maîtres, tous ceux qui avaient mis sur lui leurs espoirs. Je ne vois qu'un facteur, la malchance. La maladie mentale est une vraie maladie, qui désagrège la pensée, l'affectivité, la relation au monde des autres. Le naufrage du Moi l'oblige à des colmatages hâtifs, improvisés, à la projection vers l'extérieur de tout ce qui est ressenti comme mauvais, une sorte... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]