03 décembre 2017

LA PARITÉ DOIT ELLE CONCERNER LES CONCOURS?

Vu parmi les extraits de presse qui circulent sur le web ce matin: Le concours de l'ENA parviendra-t-il à produire une parité des résultats? C'est apparemment le souhait de la nouvelle majorité. On en reconnait l'inspiration, présidentielle. "On" croise les doigts pour que les candidats et les candidates soient en nombre égal, mais cela peut-il suffire? Un résultat, conforme à l'idéal, serait au contraire suspect, et attaquable. Une parité "fabriquée" par des manipulations des notes, à l'oral, ou au stade des corrections, serait un... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2017

TANT QU'IL Y AURA DES HOMMES....ET DES FEMMES.

Je ne suis pas inquiet de la passion qui a saisi notre société, et dont l'objet est double: rabattre la domination, de fait, des hommes, majoritaires dans les couches dirigeantes, les plus instruites, les plus proches du pouvoir, et promouvoir activement l'égalité des femmes, par un choix hors compétition,un "numerus clausus". J'ai toujours attribué, et je ne change pas d'avis, cette inégalité, à l'instinct de compétition présent dans la mentalité masculine, quel qu'en soit l'objet, force physique pour commencer, sélection par les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
14 novembre 2017

LES REVENUS DE LA PEUR.

60 Millions de Consommateurs vient de lancer une campagne de mise en garde contre l'auto-médication. Celle que pratiquent les gens pressés, connaissant de surcroit leurs fragilités saisonnières et les médicaments qui les soulagent, en vente libre, ou de conseil, délivrés, sans ordonnance, par les pharmaciens. Bien sûr, "théoriquement", ceux de ces médicaments qui sont efficaces, présentent un risque en cas de surdosage, ou d'absorption par des enfants farfouilleurs. Mais il n'y a pas de retours tragiques ou inquiétants, qui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 octobre 2017

LES HOMMES SONT ILS TOUS DES COCHONS? SI OUI, QU'EST-CE-QU'ON FAIT?

La "Révolution sexuelle" des années 1960 a ouvert les boites craniennes, qui se sont révélées bourrées de fantasmes refoulés, en majorité. Au point de provoquer un grand nombre de désordres sociaux, de toutes échelles. D'une épidémie de divorces, pour commencer, de débridements pédophiles, de chastetés religieuses aux orties. La littérature, le cinéma, y ont puisé une inspiration massive, souvent de qualité, mais étrangement oubliée. La criminalité s'est ajoutée de nouvelles expressions, l'argent n'étant plus sa seule motivation. Les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 octobre 2017

LES PIÈGES À CONS DE LA RETRAITE PAR RÉPARTITION.

Qu'on ne croie pas, un instant, que j'attaque ce système, qui met les retraités à l'abri de l'érosion monétaire, moins problématique de nos jours, mais pas exclue dans l'avenir. Ce système, généralisé, en France, dès après la seconde guerre mondiale, fait que l'argent des cotisations des actifs, sert à payer les pensions "liquidées". C'est beaucoup plus sûr que la rente servie sur les sommes épargnées en capitalisation, atteintes par l'inflation. Le tapis roulant de la répartition corrige, au fur et à mesure de sa marche, pendant la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2017

LE PRÉSIDENT MACRON, ET LES FEMMES.

Candidat, puis, Président, Emmanuel Macron a fait de la cause des femmes une pièce essentielle de son programme. En commençant par s'approcher au plus près d'une parité rigoureuse. Ce que n'avaient jamais pu faire, ni la gauche, ni, surtout, la droite, quand elles prenaient possession du pouvoir. Une stricte parité, du jour au lendemain, me paraissait impossible, tant, jusqu'à lui, le monde politique était dominé par les hommes, avec les conséquences inévitables d'un déficit de vocations, et d'un autre, de femmes préparées par leur... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 juin 2017

MORALISATION DE LA VIE SYNDICALE:QU'EST-CE À DIRE?

C'est un thème récurrent, appartenant spécifiquement à la droite. Il doit bien arriver à la gauche d'y penser, mais elle ne va pas plus loin, de crainte d'y laisser des plumes. Un jeune avocat, spécialiste de la question, oeuvrant aux prud'hommes, m'a dit :"il n'y a aucun texte encadrant l'action syndicale*. Surpris, et ruminant cette affirmation "énorme", j'ai interrogé un ami magistrat. Mais si, mais si, m'a-t-il affirmé,.....la Loi de 1898! Les moyens d'aujourd'hui permettant n'importe quelle recherche à n'importe qui, , j'ai... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2017

LE POUVOIR DE LA DÉLATION

Notre histoire comporte plusieurs épisodes fastes pour les délateurs et leurs triomphes, en termes de dénonciations et de condamnations. La Terreur a laissé un fort souvenir, parfois glorifié par des adeptes contemporains de la méthode. L'occupation et ses dénonciations "à la police allemande", suscite beaucoup moins de coups de menton glorieux. De nos jours, les médias sont les boites aux lettres. Ils protègent leurs sources, par principe, et gèrent ces "informations" à leur convenance. Qui a ses limites. Il ne faut pas qu'on... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2017

PHILIPPE MARTINEZ, LE TRAVAIL, LA RÉPUBLIQUE.

Philippe Martinez, le "patron de la CGT, a une définition particulière du travail. Une occupation, pas trop fatigante, et la mieux payée possible, fournie aux travailleurs par des entités dédiées à cette fourniture, les entreprises, et l'État.  Les objets de l'occupation, productions ou services, leur destin, sont indifférents. Le paiement des salaires, les cotisations sociales, les congés payés, referment le chapitre. L'Èconomie avec un grand É, n'existe tout simplement pas. Non seulement il ne voit pas la nécessité d'une... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 mai 2017

PRÉSIDENTIELLE 2017:LAISSER VENIR À NOUS LES ENFANTS?

Je suis frappé par la coïncidence entre la perspective d'élire Président de la République un trentenaire "avancé", et l'intrusion dans la campagne de groupes d'adolescents, prétendant empêcher de parler les candidats qui leur déplaisent. J'ai le souvenir des limitations de pouvoir que ressentent les jeunes, plongés, naturellement, dans des sociétés d'adultes émancipés. La limite, "de mon temps", était fixée à 21 ans. Les jeunes d'aujourd'hui ruent dans les dix-huit ans offerts par Giscard d'Estaing (lui aussi le plus jeune Président... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:38 - - Commentaires [4] - Permalien [#]