05 août 2017

LES DISCOURS DU COLONEL MÉLENCHON, ET LES SILENCES DU DOCTEUR MACRON.

Ce titre, "trafiqué" par mes soins, d'un plaisant auteur du siècle dernier, André Maurois,m'est inspiré par une triste réalité, la confirmation de la prise en mains du Vénézuela, par son dictateur contesté. Quel rapport avec l'humour d'André Maurois, sa vision jubilatoire de l'armée britannique, et du peuple du même nom? Aucun, vraiment, un produit des associations d'idées, que m'inspire l'actualité. Celle-ci ouvre la dernière phase d'un long bras de fer, entre le dictateur Maduro, héritier de Hugo Chavez, fondateur de la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 15:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 juillet 2017

UN AIR FRAIS SOUFFLE SUR LA POLITIQUE FRANÇAISE.

Finalement, cette loi sur "la moralisation de la vie politique française" accouchée dans la douleur, celle des briscards de la politique, survivants de la vague des marcheurs, pourrait bien être une bonne affaire pour la nouvelle génération de ce qui était bien une profession, un métier. J'ai été imprégné de cette conviction, lancée par les humoristes concepteurs du "bébête show" qui avaient mis dans la bouche de la marionnette représentant François Mitterrand, la sentence:"La politique, c'est un métier!" Les politiques, députés, ou... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2017

LES DÉLICES DU MACRON-BASHING(CHAPITRE II)

La France bien-pensante s'est déchainée, hier, contre le Président Macron, "responsable" de la démission du Général de Villiers.  Comme si, lui, était une victime innocente d'un abus de pouvoir, ou de ce que les "psy" appellent une "projection". Ce n'est pas moi, c'est l'autre. Ce n'est pas dans un trou fait dans le sable que le général a grommelé :"je ne me ferai pas baiser comme ça", mais de manière audible par les plus proches participants de la Commission de la Défense, devant laquelle il exposait ses doléances. Le premier... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juin 2017

LA PAROLE EST D'ARGENT, MAIS LE SILENCE EST D'OR.

Si les médias continuent à "gloser" à partir des faits et gestes du Président, et de son gouvernement, le sentiment qu'il ne se passe rien reste tenace. Si, quand même, pour le campagnard que je suis, un arbitrage du chef du gouvernement, forcément conforme à la pensée du Président, m'a fait réagir.  Il s'agissait des produits phyto-sanitaires, plus précisément des "rétro-nicotinoïdes", très efficaces en prévention des ravageurs, que la France, fille ainée de l'église écologique, a décidé d'interdire, prenant une avance (c'est... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 juin 2017

ALLONS-NOUS VERS DES CABINETS SECRETS?

Ce qui vient de se passer à l'occasion de la composition du deuxième gouvernement de la présidence Macron, donne à réfléchir. Quatre ministres, dont l'allié François Bayrou, qui avait apporté les voix du Modem, et consolidé le projet présidentiel d'Emmanuel Macron, obligés de démissionner, parce que touchés à des degrés divers par les rumeurs d'emplois fictifs aux dépens du Parlement Européen.  La justice ne s'en est pas encore mêlée, mais aurait déjà de quoi remplir une dent creuse, avec ce que "ON" dit. ELLE ne le tient que... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 juin 2017

LÉGISLATIVES DEUXIÈME TOUR: UN "COUP DE MOU".

C'est l'abstention, particulièrement élevée, qui a affaibli les résultats de la République en Marche au deuxième tour. Comment l'expliquer?  Je vois la chaleur, en marche (de son côté!) vers une nouvelle canicule, à la fin de cette semaine. La tentation d'aller se mettre à l'ombre, ou dans l'eau, pourrait avoir pesé. À quoi s'est ajouté le sentiment que l'affaire était pliée, qu'il y aurait un triomphe pour le parti du Président. Son succès reste solide, promettant des coudées franches au Président et à son Gouvernement, pour... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juin 2017

LÉGISLATIVES DEUXIÈME TOUR: UN DÉBAT À VALEUR DE TEST.

Je n'apprendrai rien à personne, sur la situation créée par l'engouement des électeurs pour le Président Macron, et ceux qui se réclament de lui, rassemblés dans le mouvement LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE. Le deuxième tour, qui aura lieu Dimanche prochain 18 Juin, sera fait majoritairement de duels entre un candidat (ou candidate) de LREM, le plus souvent en tête, et le survivant de l'Assemblée Nationale sortante.  Survivant, ou survivante, qui compte rallier les électeurs des partis vaincus, en leur faisant valoir le "danger" d'une... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 juin 2017

MACRON: "TOO MUCH?"

Entre la jalousie, et le dépit, le triomphe des partisans du Président fait siffler les serpents. Ils se voient déjà contraints au silence, mais aussi, "raides comme passe-lacets". Ce n'est pas la mouise qui les tracasse le plus, mais le pouvoir que promet une telle majorité. En principe, dans une démocratie, on ne devrait pas s'en plaindre. La nôtre a connu des "chambres introuvables", et a survécu. Celle de fin 1968, dès l'accalmie obtenue par le pactole déversé, n'a pas réussi à rassurer complètement le Général Président. Qui,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 juin 2017

LA RÉVOLTE CONTRE LE PÈRE A DU BON.

C'est un concept freudien. Freud donnait à ce scénario l'explication de l'ordre qui semblait régir les sociétés, l'exogamie qui faisait quitter leur famille par les hommes, pour prendre femme dans une autre. Et réciproquement. Cet ordre que nous avons toujours sous les yeux, résultait d'une révolte contre un ordre ancien, où les pères accaparaient toutes les femmes, et frustraient leurs fils. C'est évidemment une fiction. Les sociétés les plus archaïques organisent le mariage des fils et des filles. Ce qui est problématique, ce n'est... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 juin 2017

LE PRÉSIDENT ET SES JUGES.

L'ouverture d'une chaine d'information se fait toujours ( pour combien de temps?), sur un mini procès du Président. Toujours sur la même faute, le maintien à son poste du ministre Richard Ferrand. Jusqu'à hier, c'était l'absence d'une réaction judiciaire qui servait d'argument. Ce matin, l'annonce d'une enquête préliminaire aurait du pousser à agir le Président, sous la forme d'une injonction faite au Ministre, de démissionner. Qu'il ne l'ait pas fait est une énième faute. Le Président doit-il démissionner aussi?  Pour... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]