29 novembre 2012

BREFS COMMENTAIRES SUR UNE ACTUALITÉ DRAMATIQUE

CRISE DE L'UMP La crise de l'UMP n'est qu'une affaire d'hommes, et non de doctrines politiques ou de statuts, qui ne sont que des armes, entre les mains des protagonistes.. Déjà, en Juillet de cette année, lorsque cette rivalité entre le Secrétaire Général de l'UMP, et l'ancien Premier Ministre, François Fillon, devenait "visible", le premier, Jean François Copé, se trompait en disant voir des divergences de projets politiques, et non une rivalité d'hommes ambitieux*, "libérés" par la défaite de leur chef commun naturel, Nicolas... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 novembre 2012

1+1=2....en principe!

Un commentaire d'un journal québécois ramène mon attention vers la crise de l'UMP.  Pour "calmer le jeu", Alain Juppé, accepté par les deux parties comme médiateur, a demandé expressément que les personnes ayant exprimé notoirement leur soutien à l'un ou à l'autre, ne siègent pas lors de la réunion de la Commission de Recours. François Fillon approuve cette demande, mais Jean-François Copé refuse cette précaution, en invoquant le droit. Les membres de la Commission de Recours ont été nommés antérieurement à l'explosion de la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2012

UMP: "ILS" SE VOYAIENT DÉJÀ EN HAUT DE L'AFFICHE!

La meilleure analyse de la situation révélée par l'échec de la consultation interne de l'UMP, est celle de Gérard Grunberg, Politologue, enseignant à Scences Po.  Commentateur habituel des points forts et des points faibles, des bons choix ou des erreurs, du Parti Socialiste, ce pilier du site Telos voit dans la crise de l'UMP la reproduction de celle qui secoua le Parti Socialiste. La différence ne tient qu'au sexe des protagonistes, deux femmes au PS, deux hommes, à l'UMP. Ça fait plus de bruit! La maladie révélée par le... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 novembre 2012

"LA NUIT DE L'ERREUR"

J'emprunte ce titre à un ouvrage de Tahar Benjelloun, et je lui en demande pardon. Les événements réels qui ont environné la désignation "sur le fil" du Président de l'UMP, cet "oubli" de trois DOM-TOM dans le décompte des suffrages, font un choc  qui met à mal mon scepticisme, pour le coup "optimisme béat". Il est sûr qu'il y a, qu'il y aura abcès, et que le coup de bistouri sera nécessaire. Je reconnais l'habileté et le sens de l'avenir de François Fillon, de refuser publiquement un poste qui lui reviendrait si ces voix... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 novembre 2012

UNE FRACTURE, ÇA SE RÉPARE!

La société française a une longue tradition de divisions, et une autre, d’unions, en pointillé. Le journaliste Rochefort écrivait, il y aura bientôt deux siècles, que « la France était peuplée de trente millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement. » Depuis, les deux nombres ont plus que doublé. Ce qui vient d’arriver au parti gaulliste, pourtant réputé pour sa discipline , son organisation pyramidale, son acceptation des personnalités affirmées et ambitieuses, était attendu et d’avance déplorable. Les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2012

MÉLENCHONADES

Il rêve d’être le chef de ceux qui retireront les marrons du feu. De réaliser, avec l’appui de 15 à 20% des électeurs, la Révolution, la deuxième de notre histoire, mais la bonne cette fois-ci. Car, qui peut nier l’échec de la première, remplacée tardivement et en douceur par une démocratie représentative, bien encadrée par des institutions et des libertés publiques ? Son modèle, c’est Hugo Chavez, le militaire de gauche qui achète son pouvoir avec les revenus de son pétrole. L’absence de cette manne à l’appui d’un pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 novembre 2012

Laissons Obama à sa m...., retour vers la nôtre.

La fête est finie, les lampions sont éteints, les commentateurs de l'élection présidentielle américaine se sont couchés avec leur dose de somnifère et de sirop Euphon*. La relève repeint en noir le futur. Barack Obama et sa charmante famille ont réintégré la Maison Blanche et Washingtion, où les conservateurs du Congrès l'attendent pour lui faire toutes les misères possibles, qui ne seront retenues que par le risque de trahir leur serment de servir les États-Unis.  L'autosatisfaction de notre gouvernement et de notre majorité,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2012

HARCELER HOLLANDE? LA BONNE PRESSE S'EN CHARGE!

Les français ont élu en Mai un collectionneur de temps. Pour les changer d'un brûleur de temps, toujours pressé, parait-il. Pour employer le langage des jeunes, notre président est "cool". À tous les points de vue. "On" ne rapporte pas, à son sujet, de colères homériques, accompagnées de salves d'insultes humiliantes. Mais cette sérénité, face à une dégradation de notre économie qui s'accélère, et de ses conséquences sociales, et aux mesures qui sont supposées redresser le bâteau, mais qui consistent à créer une voie d'eau de l'autre... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 octobre 2012

"Couacs" ministériels: il vaut mieux en rire qu'en pleurer!

L’incident n’était pas inconnu, mais pas très fréquent quand la droite était au pouvoir, car elle a gardé du gaullisme la tradition de la discipline militaire, celle de la grande muette, du silence dans les rangs. Comme les ministres sont en principe des « personnalités », il peut leur arriver qu’ils expriment leur opinion, « ex cathedra », un peu comme des évêques peuvent se croire Pape un court instant. L’exemple que je retiens dans l’histoire de la droite sarkozienne est l’imprudence verbale de Jean-Louis... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 octobre 2012

AU JOUR LE JOUR-V

LE PRÉCIPICE DE FLORANGE Ou « on » l’évite, ou, « on » s’y jette, par solidarité avec ses victimes. Arcelor Mittal a annoncé l’arrêt définitif des hauts-fourneaux, mais conserve l’usine d’aciers spéciaux. Les ouvriers, sûrs de perdre leur travail, crient « au meurtre ». Ils accompagnent leur protestation d’un blocage de la production d’aciers spéciaux. Le gouvernement fait ce qu’il peut. Le Président François Hollande a  reçu Mr Mittal à l’Élysée. La réponse du sidérurgiste a été claire : il... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]