28 décembre 2018

SAINT-SYLVESTRE 2018,VERS 2019, OU VERS 1789?

Pour la journée du 31 Décembre, les dernières courses pour la bonne bouffe, il n'y a pas photo! Mais pour la soirée, à PARIS, et le lendemain, les paris sont ouverts. On fait la fête, ou on fait sa fête...à MACRON! Déjà, les gilets jaunes mènent l'enquête à Brégançon, pour vérifier si leur proie y est , et faire un galop d'essai, ou n'y est pas. Il semble que non. Mais le black out doit être possible. Et à PARIS, une dernière, mais décisive séance de casse, semble préparée. L'ultime coup de collier! Les journalistes paraissent... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 19:08 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
17 décembre 2018

LES TENTATIONS TOTALITAIRES MONTRENT LE BOUT DU NEZ.

Je les mets au pluriel, car au moins deux sont déjà en lice. Pour commencer, Jean-Luc Mélenchon n'a pas caché les modèles qui l'inspirent toujours, Castro, Chavez, Maduro. Ils ne sont pas encore remplaçables.  Et maintenant, les gilets jaunes, leurs éléments les plus acharnés, qui s'en sont pris aux Halles ce matin, et peaufinent, nuit après nuit, la destruction des superstructures des auroroutes, celles qui permettent la collecte des péages. Qu'est-ce qu'être totalitaire? Avoir la conviction d'avoir raison, totalement raison,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 12:04 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
14 décembre 2018

PHILIPPE MARTINEZ TENTÉ PAR LE COUP DE POIGNARD. DANS LE DOS.

Fasciné par l'efficacité des gilets jaunes, par le respect que leur manifestent le peuple, son gouvernement, et son Président, ébloui par le pactole qui leur est promis, Philippe Martinez, chef-pilote de la CGT, se prend à rêver d'une grande coalition, obtenant tout, accumulant des monceaux de butin, les fiefs les plus rentables, des patrons, des parlementaires, et des ministres, la corde au cou et les pieds nus. Le problème des gilets jaunes est qu'ils ne sont pas prolétaires, mais essentiellement artisans ou petits patrons. Donc... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 18:17 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
09 décembre 2018

ET MAINTENANT?

Le changement de tactique du gouvernement, une réaction mobile, ajustée, des forces de l'ordre, contre les éléments destructeurs qui se mêlent aux manifestants, a abouti à un meilleur résultat ce quatrième samedi, à Paris, en tout cas. Il semblerait qu'en province, le rapport de forces a été moins favorable. Le ministère de l'intérieur et le chef du gouvernement ont pu exprimer leur satisfaction, mais sans triomphalisme. Mais le Président de la République ne s'est pas exprimé. Il aurait pu faire chorus avec ses ministres, mais on... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 09:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 décembre 2018

DES SOUBRESAUTS DE LA RAISON. NON, ELLE N'EST PAS MORTE!

Les coups de pied des ânes continuent, commandités par ceux qui convoitent la place, mais d'autres voix se font entendre, qui alertent le peuple français de l'esbrouffe qui leur est préparée.  Élie Cohen et Gérard Grünberg sur le site Telos, Jean François Kahn, ancien patron de presse, nous mettent en garde contre un "hold up"sur le pouvoir, Pierre-Yves Cossé questionne les théories de René Girard, pour éclairer la situation. Il n'y aura jamais assez d'intelligences, pour arrêter les prédictions d'un cataclysme imminent, dont... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:32 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
06 décembre 2018

LA CRISE POLITIQUE QUI S'AFFIRME PROFITERA À L'EXTRÊME GAUCHE. UNE GRAVE MENACE POUR NOS LIBERTÉS.

Le parcours de la presse mise en ligne cette nuit, est tout simplement effrayant. Sous les coups de boutoir des gilets jaunes, et de tous les mouvements radicaux, tant d'extrême droite que d'extrême gauche, qui profitent de l'affaiblissement du pouvoir légitime, ce dernier pourrait s'effondrer à court terme, entrainant le Président de la République, lui-même, accablé par un hallali haineux qui dépasse l'entendement. Comment avons-nous abouti à ce désastre politique, en quelques semaines, en dépit de la légitimité indiscutable du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 04:39 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
03 décembre 2018

ET MAINTENANT?

Nous sommes le Lundi, le Président est rentré, a gardé les dents serrées, fait un geste réparateur sur les lieux profanés par les émeutiers, et chargé son premier ministre de recevoir tous les chefs des partis recensés. Les rues saccagées sont nettoyées, les graffitis en majorité effacés. Leur fréquence, honorant l'école de la République, est telle, que la chimie a fait des prouesses dans la recherche de leurs antitidotes. Les acteurs, divers par leurs origines, homogènes par leurs moeurs, sont allés se reposer, pour être fin-prêts... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2018

LES CIMETIÈRES SONT REMPLIS DE GENS QUI SE CROYAIENT INDISPENSABLES...

C'est ce que m'inspire le psychodrame qui vient d'agiter notre vie politique, la démission sans grande surprise de l'homme qui pensait avoir fait Emmanuel Macron de A à Z. L'indifférence de l'héritier politique, du poulain devenu destrier, et se faisant les pattes en batifolant sur le globe terrestre, lui montraient que le fils avait tué le père. Alors, à quoi bon n'être que le soigneur, après avoir été le jockey, le dresseur? L'ingratitude finirait par se pointer, autant l'anticiper, plutôt que la subir. Ainsi se terminent les... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 21:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
03 octobre 2018

CHERCHE MINISTRE DE L'INTÉRIEUR DÉSESPÉRÉMENT?

Il ne serait pas surprenant que le Président se sente désavoué, affaibli, par la démission de Gérard Collomb, son mentor précieux au moment du dévoilement de son projet présidentiel. Ou il ne veut pas le laisser partir sans résistance, leur affection réciproque étant à l'origine de la macronie. "Elle est affaiblie, en fait, car l'affection comporte une possessivité, et celle de Gérard Collomb a cet aspect, devenu encombrant pour le pupille devenu le maitre. Leur lien s'est fait ambivalent. Rester dans la fiction serait nuisible au... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 10:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juillet 2018

LE PRÉSIDENT MACRON PREND SUR LUI TOUTE LA RESP0NSABILITÉ DE LA CRISE.

Iil a expliqué n'avoir évalué qu'après-coup, la gravité des agissements de son responsable de la sécurité, Alexandre Benalla. S'estimant trahi, Il a alors déclenché les sanctions, à leurs différents niveaux.  Cette reconnaissance de sa responsabilité fera-t-elle taire les vociférations de l'opposition? J'en serais étonné, si  une accalmie immédiate, ou rapide, survenait, car les opposants de droite et de gauche pensaient bien tenir là de quoi alimenter une crise de régime, grave et profonde. Il faudra à l'opposition du... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]