17 avril 2017

"ILS EN ONT PARLÉ!"

"ILS" ce sont les proches, qui ont fait l'effort de venir nous voir, dans notre "cambrousse". "Ils" ,c'est nous, les adultes, qui avons abordé, avec eux, le sujet brûlant, la présidentielle, son premier tour, dans sept jours. Au coeur de ce sujet déjà brûlant par lui même, le noyau incandescent, François Fillon, ses emplois fictifs et surpayés, ses (fausses)justifications, ses (vrais) refus de se retirer, de donner raison au Canard enchainé, au PNF, aux médias, aux rivaux intéressés par la vacance. Et au "cabinet noir", j'allais... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2017

FRANÇOIS FILLON SUR FRANCE 2 (MATINALE)

François Fillon était l'invité, ce matin, de la matinale de France 2. Questionné sur sa phrase: "Je ne vous demande pas de m'aimer, mais de me soutenir", il s'est expliqué. Bien qu'un homme politique puisse éprouver un plaisir à recevoir des signes d'affection, il ne doit pas soumettre ses actions à cette préoccupation. Il ne doit avoir en vue que l'intérêt général, la résolution des problèmes rencontrés par la nation, la mettant en danger ou en difficulté, celle des handicaps durables qui l'affaiblissent ou obèrent son avenir, celui... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 avril 2017

BRÈVES DE PRÉSIDENTIELLE, II.

Ce Dimanche a été un festival de grandes réunions électorales de candidats ayant, ou se voyant, la chance d'être au second tour de la présidentielle. Condition "sine qua non" pour atteindre le but de leur vie, être élu Président de la République. Certains ont beau dénigrer ce mécanisme très sélectif, et promettre un retour à un régime parlementaire, la case Présidence est la seule à en promettre les moyens. Et, ces moyens sont au nombre de deux: la renommée, la capacité à la faire valoir, par l'éloquence. Il y a eu, donc, ce... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 02:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2017

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES: LE GRAND SHOW DE BFM-TV.

La chaine privée BFM-TV a osé organiser la confrontation des onze candidats admis à se présenter, grâce à la possession d'au moins cinq cent parrainages. C'était d'autant plus une gageure que les "petits candidats", soit par leur sentiment d'importance , soit par celle du parti qui les désigne, surcompensent le petit nombre qu'ils représentent par une hypertrophie de leur moi, et un volume sonore ajusté. À quoi s'ajoute la discipline que les organisateurs, et organisatrices, ont fait respecter. Difficilement! Peine perdue, à mon... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 06:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2017

BRÈVES DE PRÉSIDENTIELLE, ET AUTRES.

JEAN-LUC MÉLENCHON PLUME BENOÎT HAMON. LES BONIMENTS FONT MIEUX QUE LA VÉRITÉ.  Grâce à une version édulcorée de son discours, il remonte dans les sondages, aux dépens de Benoît Hamon. Il se voit déjà rattrapant François Fillon, prenant son actuelle troisième place. LE SOUK GUYANAIS Un milliard, ce nest pas assez, et la Guyane n'étant pas trop dépendante du travail, la grève et le blocage continuent. Sceptique, 2 Avril 2017, 11h30
Posté par Sceptique à 11:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mars 2017

PARTIS POLITIQUES: LA BLESSURE, ET LA FRACTURE.

Le blessé, sérieusement, est le parti des Républicains. Il n'est pas passé loin de la fracture dans les suites du coup asséné sur son candidat désigné, François Fillon. Il s'est recomposé, presque au complet, autour de lui. Les attaques ne viennent plus de l'intérieur, mais seulement de l'extérieur. Les équipes d'obscurs et de sans grades qui font le travail, y sont toujours. L'estropié, l'amputé, c'est le Parti Socialiste, dont le candidat désigné n'arrive pas et pour cause, à le rassembler. Il a fait partie de ceux qui ont... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2017

LE GRAND DÉBAT DE TF1 (AVEC LES CINQ CANDIDATS LES PLUS CRÉDIBLES) D'HIER SOIR.

Le grand show organisé par TF1, rassemblant, pour une confrontation disciplinée, les cinq principaux candidats à la Présidentielle de 2017, s'est vite transformé en foire, et a largement débordé le temps prévu. J'ai décroché bien avant la fin, mais pas insatisfait.  Il a, je pense, été utile aux électeurs-téléspectateurs, mais aussi à des participants qui avaient tout à gagner à y paraitre. Tandis que d'autres, par leurs excès, ont du donner des frissons aux plus prudents de leurs électeurs. Deux postulants à la magistrature... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 07:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2017

POURRIEZ-VOUS VOTER POUR UN CANDIDAT MIS EN EXAMEN?

C'est la question posée par un sondage du Point numérique, auprès de ses lecteurs. Le résultat, stable sur quelques jours, est étonnant et rassurant pour les malheureux candidats (ils seront plusieurs, semble-t-il, d'ici au premier tour.) 67% des sondés affirment qu'ils pourront voter pour un candidat "mis en examen". Il est licite d'avancer qu'il s'autorisent à évaluer eux-mêmes les faits ayant conduit la justice à faire ses réserves sur les droits du candidat à participer à la compétition. Un droit "moral", puisque, effectivement,... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2017

TROIS HOMMES, DEUX FAIBLES, UN FORT.

Mon premier "faible" est Tayep Raycip Erdogan, le Président turc, qui se croit l'héritier des grands sultans ottomans, et se verrait bien à la tête d'expéditions conquérantes et vengeresses vers Berlin et La Haye. Mais comme c'est impossible, il se satisfait de bordées d'injures, des plus ridicules, "à la Capitaine Haddock", presque. Sa revendication, envoyer ses ministres faire campagne auprès de la diaspora turque en Europe, afin qu'il ne manque pas une voix en faveur de sa désignation comme Président à vie. Héréditaire sera la... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 05:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2017

PRÉSIDENTIELLE 2017: ET TROIS, ET DEUX, ET UN.

La campagne commence à peine, mais l'angoisse est trop forte pour qu'on attende patiemment la fin du premier tour. Qui dictera, j'ose l'avancer, les conduites dans les isoloirs des électeurs français. La situation me parait plutôt claire. Il y a un pouvoir "sortant", disqualifié, éclaté entre ses héritiers légitimes, nés et élevés dans le sérail, et la vraie religion, et l'enfant "naturel", plutôt  bien réussi.  Il y a deux pouvoirs "entrants", en tout cas comptant l'être. François Fillon, représentant l'opposition de... [Lire la suite]
Posté par Sceptique à 20:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]