La sécurité, et son contraire, l'insécurité, seraient elles des productions, des biens périssables, pouvant faire l'objet d'un marché, avec ses principes d'offre et de demande, ses procédés de "marketing", ses campagnes publicitaires?

Les producteurs sont identifiables. Ceux de l'insécurité sont, non seulement les voyous, de toutes envergures, de toutes méthodes vouées à la prédation ou aux trafics illicites, mais aussi ceux qui pratiquent assidûment ou occasionnellement l'incivisme sous toutes ses formes.

Ceux de la sécurité sont les policiers, gendarmes et juges, chargés de prévenir, de faire cesser, et de punir, les actes criminels, délictueux, ou contraires aux lois, mis sur le marché par les précédents. Les régulateurs du marché sont les politiques, choisis par les actionnaires, nommés, dans ce cas précis, électeurs.

Si le marché de l'insécurité est le domaine de PME, de PMI, et même d'auto-entrepreneurs, parfois liés dans un GIE (groupement d'intérêts économiques), la sécurité est trustée par deux grandes sociétés concurrentes, La Droite S.A., et La Gauche s.a.r.l. Ces deux grandes sociétés, cotées en bourse (électorale), se livrent à une concurrence acharnée pour la conquête ou la garde du marché. Les campagnes de publicité, et de contre-publicité, se succèdent. Les enquêtes de marketing permettent à l'une et à l'autre de connaître les attentes des acheteurs. Attentes qu'il faut éviter de satisfaire complètement, sous peine de saturer le marché, et de mettre au chômage tous les petits artisans de l'insécurité.

À ce propos, le cynisme de La Droite S.A. est évident. Cette société n'a de cesse de prôner la disparition pure et simple, par faillite, des entreprises d'insécurité. Elle lance, presque quotidiennement, sur le marché, des produits insécuriticides présentés comme foudroyants, radicaux, à effet rémanent, mais chers.

Au même rythme, La Gauche s.a.r.l dénonce les insuffisances, mais surtout les effets secondaires indésirables des produits proposés, non seulement sur les populations innocentes, mais sur les entreprises artisanales d'insécurité, dont la faillite viendrait grossir la population en situation de précarité, non concernée par l'insécurité, par définition.

Elle prend, aussi, fait et cause, en raison de son éthique fondamentale, contre le surmenage des VRP et des livreurs employés sans ménagement par La Droite S.A., dont le point faible serait sa gestion des ressources humaines. 

La Gauche s.a.r.l. met en avant ses méthodes douces, son respect de l'insécuri-diversité, la réduction des taux de plomb* et de résidus de poudre dans l'air respiré, par l'abstention des méthodes coercitives de part et d'autre**.

Sceptique

*La référence à ce métal est obsolète mais encore parlante. Que l' American Rifle Association ne s'en émeuve pas!

**D'aucuns imaginent que si la police, au sens large du terme, n'était pas armée, les voyous ne seraient pas dans la nécessité de l'être. Des jouets en plastique seraient suffisants pour la plupart des opérations de prélèvement.