Un jour, le vrai nom est syndicat one, le lendemain "tous les syndicats", qui, n'étant pas tous, de loin, protestent par des et nous, et nous!

Ce qui parait évident, c'est que le VRAI pouvoir change de mains, mais seulement en apparence, grâce à une nomination tournante qe ceux qui revendiquent la possession du pouvoir. Dont l'apellation est BORDEL. 

Je ne peux pas être plus précis, car la situation dépasse mon entendement.

Qui exerce le pouvoir en France, depuis quelques semaines? Cénou, Cénou, Cénou! On n'entend que ça, et on n'est pas plus avancé! cénoucénoucénou, mais des millions de gens répondent à cette apellation! PAS FASTOCHE!

Il va falloir attendre un ralliement de toutes les forces organisées de notre société autour d'une principale, dont l'accord semblera acquis solidement. Quel critère? Une répétition à l'identique deux jours de suite!

NB Il ne faut pas se fier aux déplacements du Président en titre et de son épouse. Seules les pauses d'une durée de quarante huit heures sur un lieu symbolique, sont significatives.

Depuis le début de la crise, aucun accord ne se dégage, désignant le possesseur du pouvoir, et sa capitale.

SUITE À DEMAIN, SAUF URGENCE ÉVIDENTE.