Le monde des climatologues et des météorologues orthodoxes est dans un émoi "négatif": les vagues de froid qui s'abattent depuis Décembre 2009 sur l'hémisphère Nord ne vont pas dans le sens obligatoire du réchauffement climatique. Grelottant, européens et américains pourraient succomber à la tentation d'abjurer la vraie foi. Et d'exiger l'abolition du "denier du culte"*.

La faute à qui? Difficile dans l'urgence de trouver un coupable, un démiurge qui aurait mis les forces du mal au service de la cause du scepticisme. Donc, la faute à quoi? Là, c'est plus facile: c'est "l'oscillation nord-atlantique" NÉGATIVE. Oui, mon bon monsieur!

"Kézako?"-"La dépression islandaise est trop faible**, et l'anticyclone des Açores***, aussi. Résultat, l'anticyclone polaire, entraîné par son poids, s'abat sur no us et nous recouvre de son souffle glacé au ras du sol. L'humidité atlantique passe au dessus, et sa condensation se transforme en neige. Qui, fondue partiellement dans la journée, se transforme en verglas la nuit.

Ce qui est choquant, c'est cette trahison de l'océan arctique, annoncé comme plein d'eau chaude, et s'activant à faire fondre, dès l'été revenu, la banquise accumulée grâce à des millénaires d'absence de l'homme. On voyait déjà le Groenland décapé, couvert de verdure, les passages du nord-est et du nord-ouest ouverts à la navigation de plaisance de Juin à Septembre, et Paris, par contre, sous les eaux.

Bon, ce n'est qu'une petite panne, un couac, un bug, disent en choeur les climatologues "sérieux". Promis, juré, ça va chauffer. Dès Février, Mars, ou Avril, vous ne perdez rien pour attendre!

Enfin, c'est ce que disent les "modèles", fournis par les gros ordinateurs de la météo, convenablement nourris. Qu'ils n'aient pas prévu, avec la même assurance, la trahison, atlantique et arctique, de cet hiver (et aussi du précédent), ne change rien. "Celui qui croit en Moi, sera...noyé".

Sceptique

*La taxe carbone!

**Dans notre hémisphère, les dépressions, grands tourbillons tournant dans le sens de aiguilles d'une montre, nous apportant douceur et pluie, se forment autour de l'Islande.

***Grosse bulle d'air chauffée à la fois par le soleil et l'eau chaude de l'atlantique et mise ainsi sous pression (>760 mm de mercure), nous assurant des étés ensoleillés et secs, en repoussant les dépressions atlantiques vers le nord. En hiver, si l'anticyclone polaire ne le contrarie pas, il laisse passer les dépressions, qui adoucissent nos hivers et arrosent nos terres. Si, au contraire, l'anticyclone polaire, bulle d'air froide, rétractée et lourde, le domine, les dépressions sont repoussées vers le sud, leur permettant l'arrosage des pays nord-africains. N.B.: Les anticyclones tournent dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, dans l'hémisphère nord. Dans l'hémisphère sud, les sens sont inversés.

N.B. Voir, sur le site "pensée unique", la mise à jour sur les variations du climat, corrélées avec l'activité solaire observée et mesurée. Les doutes ne nous dispensent pas de deux efforts, le premier sur la pollution de l'atmosphère, proportionnelle à la densité démographique et à l'activité humaine dans tous ses aspects, le second sur notre consommation d'énergie non renouvelable, dont le prix de revient augmentera nécessairement.