Le verdict est tombé, incontestable. Le second tour opposera Marine le Pen et Emmanuel Macron, dont les scores étaient égaux (23%), selon les premiers résultats, ceux de la campagne. Les calculs ne laissaient pas envisager  une quelconque bascule des scores.

François Fillon a appelé à voter pour Emmanuel Macron, Hamon a fait de même. Le leader de "En Marche" sera notre prochain Président de la République. Je fais confiance en son intelligence, disposition que je lui ai reconnue dès que je l'ai connu, à travers ses actes,ses déclarations, et son livre. Cette intelligence, je la vois comme la garantie qu'il saura adapter ses décisions à la réalité, qu'il ne s'obstinera pas dans l'erreur, le cas échéant. Trop intelligent pour être dogmatique, ça me semble sûr.

En plus, pour la même raison, exempt de haine, de mépris, de méfiance, de jalousie. Nous avons bien besoin de ces qualités. Pendant cinq ans, pour commencer. D'ores et déjà, je lui souhaite une belle victoire et un quinquennat réussi, pour le bonheur des français.

Sceptique (pas trop, en cette occasion).