Les grévistes ont bien joué, ils ont laissé du temps au temps et à la faiblesse infinie. Qui lui offrait 1milliard 85 millions, alors qu'ils en voulaient deux et demi à trois. "Ils" auront tout. 2,5+1,8= 4,3 Mds, si je compte bien. Payable par le prochain pouvoir, bien sûr. Nul besoin de faire un budget rectificatif, ce sera l'affaire des successeurs.

Le pactole fera des heureux en Guyane, mais il ne réglera rien. Je lis ça et là que la Guyane est pleine de richesses. Je ne vois pas lesquelles. 

La "métropole" devra régler l'ardoise, cadeau de bienvenue au successeur. Et quand l'argent sera dépensé, il faudra recommencer.

Je tire mon chapeau aux auteurs de ce hold up. Ils ont choisi le bon moment, et la bonne cible (ou la bonne pomme, si vous préférez). "Elle" s'en fout puisqu'elle s'en va

Que pourra faire le successeur? (je fais l'impasse sur l'hypothèse de LA successeure.) Revenir, partiellement, ou totalement, sur la parole de l'État? Après tout, il en aura le droit. Ces quatre milliards trois cent millions ne figurent pas au budget en cours de réalisation.

Tout dépendra du vainqueur.

Sceptique