Le très mauvais accueil de cette annonce par les électeurs du maire de Yerres, Yvelines, ne dit rien qui vaille pour lui. Pour Marine Le Pen, je suis plus optimiste (sans pour autant souhaiter son succès). Elle a amendé son programme dans le bon sens, un peu moins anti-Euro. L'électorat de NDA, aisé et informé, n'aurait pas suivi son maire dans une croisade anti européenne trop poussée. Le report des voix de debout la France sur la Présidente du Front National est moins que certain. Il est possible que le désir de relever le standing de son électorat a davantage séduit Marine Le Pen, que le caractère de son nouvel allié. Son bénéfice pourrait être mince, sans rapport avec le changement de profil. Mais se sentir moins seule a sûrement pesé.

Les commentaires à chaud de l'annonce, ne lui attribuent pas un impact déterminant sur le déroulement du deuxième tour. 

À suivre...

Sceptique