Notre société, française, revendique la place de fille ainée de toute église qui éclot chaque jour qui passe. Une des dernières, déjà solide et bien suivie par les médias, est celle qui nie notre nature, et les besoins qui en résultent.

Même si sa principale motivation est la compassion pour les êtres sensibles que nous mangeons, l'église Vegan va très loin dans la négation de notre histoire naturelle. Sa première cible est notre consommation de viande, et de tous produits fournis par les animaux , il y a des millénaires, chassés, d'élevage, de nos jours, mais depuis un bout de temps.. Elle y ajoute le gluten, une substance aminée, partie intégrante du blé, base de notre alimentation depuis des millénaires.

Les progrès de la médecine, d'autres facteurs méconnus, mis en évidence par la consommation de masse, ont révélé la possibilité d'allergie au gluten. Concernant, en premier, les professionnels de la panification. Une maladie, dite "çoeliaque", due à un gène défaillant, se manifeste plus souvent, et contraint à un régime sans gluten. Qui ne se justifie pas chez une personne indemne de cette maladie . On en prescrit, ou on s'en prescrit, à tour de bras, sans aucune nécessité. Des fois que...

Toute cette "science", glanée auprès d'officines qui s'en font la chasse gardée, y compris des bénéfices juteux attendus, sait ce qu'il faut en faire, s'emparer des esprits fascinés, et les rendre convaincus et dépendants.

On en est, selon la dernière livraison du "Point", à l'offre au public avide, de préservatifs "VEGAN", ne contenant aucune trace de substance d'origine animale, directe, ou indirecte, comme le lait. La différence de prix, non massive, n'est pas un obstacle. L'orthodoxie n'a pas de prix, de toute façon! Le bénef, juteux, trouvera ses adeptes.

J'ai intitulé ce billet, LA FRANCE FOLLE. Elle n'est peut être pas la seule, mais on peut compter sur elle, le pays de Descartes, à ce qu'il parait! En fait, toute l'humanité est concernée. Un titre, en italien, me revient:"la malatia del uomo", l'insatisfaction, le doute à son propos, la longévité sous le joug de la perfection!

Sceptique