C'est un cri d'alarme lancé par un saint homme, Samuel BON, dans Causeur. 

Il annonce que l'élevage du saumon est à l'origine du drame en gestation, par l'empoisonnement "bijectif", des saumons d'élevage et de leurs consommateurs.

Je me disais, l'an dernier, après Noël, tous ces corbillards, qui faisaient la queue à l'église de ma ville, et au cimetière....que se passait-il? Les affligés que j'interrogeais rougissaient, ne répondaient pas.

J'ai entrevu le poissonnier, blanc, ravagé, mais muet.

Le silence est retombé sur l'affaire, mais Novembre, qui va honorer les victimes, sera suivi par Décembre, mois des bafreries, de la prolifération des empoisonnements. Bien fait pour les goinfres, malheur aux victuailles, arrachées aux poulaillers, à la mer.

Monsieur Bon a la bonté de nous alerter, et de prévoir l'avenir: arrêter la pêche, et l'élevage, car leurs produits sont tout simplement mortifères, en plus d'être dégueulasses (à l'insu des béotiens).

Et laisser une toute petite chance aux survivants norvégiens et chiliens (à l'autre bout du monde), de se reprendre, de renoncer au saumon-poison.

À bons lecteurs, salut!

Sceptique