Le mouvement politique qui s'installe et se fait plus brutal depuis quelques semaines, semble avoir franchi un seuil lors de sa dernière prestation du samedi. 

Les premières s'en étaient prises à ce qui était beau, signe d'opulence, de raffinement. Elles avaient continué avec les symboles de notre histoire, la guerrière et la culturelle. Quel mal avaient-ils fait? Je pense que les profanateurs seraient incapables de répondre à cette question. "Ils" étaient sur leur trajet, ça suffisait.

Mais ça n'était que des choses, inanimées, sans défense, sans sensibilité, que les spécialistes de la restauration  remettraient en état en quelques heures.

Ce n'était que du vandalisme, leg d'un des peuples germains venus nous libérer de l'Empire Romain, en décadence. Vingt siècles plus tard, leurs descendants faisaient parler leurs gènes. Toujours expressifs.

De samedi en samedi, les nettoyeurs de civilisation en enlevaient une couche. Peu à peu, il sont arrivés à la peau des hommes, et c'est devenu encore plus excitant. Avant-hier, samedi 5 Janvier 2019, les nettoyeurs sont passés de la démolition d'objets à celle de sales gueules. En uniforme, ce qui aggravait leur cas.

Il est bien connu que l'odeur du sang, qui coule dès les premiers coups, est enivrant. Sa couleur a aussi son rôle. Il y a du taureau chez le mâle humain. Quand il voit rouge, il charge. Ce qui ne nécessite pas trop de réflexion, fatigante par nature.

Le clivage actuel de notre société y trouve son compte. La partie qui défend la civilisation s'efforce de mettre la main sur ceux qui la trahissent, comme ce boxeur qui a exercé son art martial sur un policier, oubliant les règles très strictes de son sport. Confiné au vestiaire quand le ring n'est pas disponible, quand le partenaire n'est pas du même poids.

Mais la partie qui défend les droits animaux de l'homme, justifie leur expression, dès qu'il y a une cause juste, comme la misère, qui ronge notre société.

Les défenseurs moraux du castagneur ont sorti de leur manche un officier de police faisant le coup de poing. Histoire de rétablir l'égalité. Quand le boxeur hérétique sera arrêté, il verra combien il est aimé.

Il faut se faire à l'idée que cette situation d'extrême haine, d'extrême violence, n'a aucune raison de s'arrêter, puisque son motif premier; le Président de la République Emmanuel Macron est toujours "locataire" de l'Élysée. Son bail est symboliquement résilié, ses successeurs* piaffent d'impatience. Ils vont sûrement organiser un tour de rôles, car une élection présidentielle est trop longue et n'en désigne qu'un à la fois!

Contrairement aux apparences, la République se porte bien, et satisfait un maximum de citoyens, phobiques de l'ennui.

Sceptique

* Sans ordre des chances, ni alphabétique: Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan, sont sur les rangs. Beaucoup d'autres attendent l'annonce d'une élection présidentielle